France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Wimbledon: Mannarino a rendez-vous avec le "Maître", première pour Monfils

Vendredi 06 juillet 2018
Wimbledon: Mannarino a rendez-vous avec le "Maître", première pour Monfils
Le Français Adrian Mannarino qualifié pour les 8e de finale de Wimbledon le 6 juillet 2018 - DANIEL LEAL-OLIVAS (AFP)

Adrian Mannarino affrontera Roger Federer en huitièmes de finale de Wimbledon, un niveau où Gaël Monfils s'est hissé pour la première fois après une excellente prestation face au puissant Américain Sam Querrey vendredi.

Malgré une belle résistance, Kristina Mladenovic a elle cédé face à Serena Williams qui voit son horizon se dégager après de nouvelles surprises: les éliminations de sa soeur aînée Venus et de sa jeune compatriote Madison Keys.

- Mannarino face au défi ultime sur herbe -

Le N.2 français (26e mondial) s'est fait une frayeur contre le Russe Daniil Medvedev (67e). Après deux premiers sets bien négociés, il a failli laisser passer sa chance et s'est retrouvé mené 3-1 dans la cinquième manche. Le Francilien de 30 ans a toutefois eu le dernier mot (6-4, 6-3, 4-6, 5-7, 6-3). Il a désormais rendez-vous avec le maître des lieux lundi, Federer, qui a poursuivi sa série en battant l'Allemand Jan-Lennard Struff (6-3, 7-5, 6-2). Cela fait 29 sets d'affilée en comptant son parcours sans-faute l'an passé pour décrocher un huitième titre. "C'est toujours sympa même si ce ne sont pas les matches les plus faciles à jouer", souligne Mannarino, qui avait reçu une leçon du Maître lors de leur précédent duel à Londres en 2011 au deuxième tour (6-2, 6-3, 6-2).

"J'avais l'impression de sortir frais du court et pas vraiment fatigué. Mais j'ai fait des progrès depuis ce jour-là. J'ai des armes en plus pour le gêner", a prévenu le Français qui avait mis le Suisse en difficulté, chez lui à Bâle en octobre. Après la prise du premier set, il avait bénéficié de deux balles de break (15-40 à 3-2) dans le troisième. "Je n'avais pas été loin de perdre", a souligné un Federer sur ses gardes.

- Monfils a réglé son allergie au gazon -

Le Parisien a longtemps été mal à l'aise sur herbe, alors qu'il avait pourtant remporté le tournoi juniors en 2004. Mais à 31 ans, "La Monf" reverdit et s'est invité pour la première en seconde semaine grâce à une prestation de haut vol face à un sérieux client, l'Américain Querrey (13e mondial), demi-finaliste en 2017 et quart-de-finaliste l'année précédente (5-7, 6-4, 6-4, 6-2).

"Je suis très heureux. Cela faisait longtemps que j'attendais cela", s'est réjoui l'ancien N.6 mondial (aujourd'hui 44e) qui s'est débrouillé pour finir à temps et ne pas rater le premier but français de Raphaël Varane face à l'Uruguay en quart de finale de Coupe du monde. "Une journée parfaite jusque-là", disait Monfils lors d'une conférence de presse organisée pile à la mi-temps du match. Journée parfaite sur toute la ligne puisque les Bleus l'ont emporté, avec au passage un second but signé d'Antoine Griezmann.

Monfils s'attend maintenant à un match "encore plus dur" face au finaliste de l'US Open, le Sud-Africain Kevin Anderson (8e mondial) et espère une qualification des Français pour la finale.

- Mladenovic vaincue avec les honneurs par la reine -

C'était un grand défi pour la dernière Française en lice, qui a été à la hauteur de l'événement. Mladenovic a joué sans complexe et a même servi pour le gain de la première manche (à 5-4). Mais Serena Williams, même après avoir donné naissance à son premier enfant en septembre et chuté au classement (181e mondiale) n'a rien perdu de sa puissance et de ses qualités dans les moments cruciaux. "J'ai très bien servi et elle me retournait des bombes" a commenté "Mlade".

Grâce à des retours tranchants et son redoutable service (12 aces), l'Américaine de 36 ans a fait céder la Nordiste de 25 ans (62e mondiale) au terme de deux manches très accrochées (7-5, 7-6 (7/2)). Avec les nombreuses surprises dans le tournoi féminin, son parcours vers un 24e trophée majeur record (le huitième à Londres) est plus aisé. Elle affrontera en huitièmes de finale la 120e mondiale, la Russe Evgeniya Rodina, qui a écarté la finaliste de l'US Open, Keys (7-5, 5-7, 6-4).

Après l'élimination aussi de Venus Williams, battue par la Néerlandaise Kiki Bertens (20e) 6-2, 6-7 (5/7), 8-6, il ne reste que deux des dix premières têtes de série en lice. La Tchèque Karolina Pliskova (8e) qui a franchi le cap du 3e tour après s'être fait peur face à la Roumaine Mihaela Buzarnescu (3-6, 7-6 (7/3), 6-1) et la N.1 mondiale Simona Halep qui joue samedi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire