En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Voile: sauvé des glaces, Yvan Bourgnon est tout proche de réussir son défi en Arctique

Jeudi 14 septembre 2017
Voile: sauvé des glaces, Yvan Bourgnon est tout proche de réussir son défi en Arctique
Le navigateur Yvan Bourgnon, le 17 juin 2017 à Paris - Martin BUREAU (AFP/Archives)

Bloqué par les glaces pendant plus de 2 semaines, le marin Yvan Bourgnon a finalement pu se frayer un chemin et devrait achever en début de semaine prochaine son défi inédit dans l'Arctique à bord d'un petit voilier sans cabine de protection.

"Je suis à moins de 1000 km de Nuuk, je commence à y croire. J'espère arriver le 18 ou le 19 septembre, ou le 20 septembre dans le pire des cas", a assuré Yvan Bourgnon à l'AFP.

Le navigateur de 46 ans est parti le 13 juillet de Nome (Alaska) pour rejoindre Nuuk (Groenland) via le passage nord-ouest où aucun petit voilier barré en solitaire n'a encore jamais réussi à passer.

Il a pu se libérer des glaces dans lesquelles il est resté coincé 18 jours au terme d'une 4e tentative avec une "prise de risques monstrueuse". Il a ensuite dû affronter deux violentes tempêtes.

"Le bateau a failli se retourner, j'ai dû remplir le bateau à l'aide d'un seau avec des centaines de litres d'eau. J'ai vraiment cru que c'était la fin, le vent était d'une force incroyable", a raconté Yvan Bourgnon, dont l'embarcation ne mesure pas plus de 6 m (pour 4 m de large).

Le marin suisse n'a pas caché son impatience à terminer ce challenge, qu'il espérait boucler en 45 jours et qui finalement devrait se faire en plus de 2 mois.

"Je suis passé plusieurs fois près de la correctionnelle. Aujourd'hui je dois reconnaître que j'ai pris trop de risques. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant de difficultés, j'en ai bavé", a confié Bourgnon, qui entend interpeller sur le réchauffement climatique avec ce défi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire