En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Voile: Joyon fait demi-tour en attendant une meilleure météo

Dimanche 27 novembre 2016
Voile: Joyon fait demi-tour en attendant une meilleure météo
Le skipper Francis Joyon échange avec son équipage à bord du trimaran Idec Sport, le 21 novembre 2015 au large de Brest - FRED TANNEAU (AFP/Archives)

Francis Joyon et ses équipiers, en lice pour un nouveau record du Trophée Jules-Verne à bord du maxi-trimaran Idec Sport, ont fait demi-tour dimanche matin dans l'attente de conditions météorologiques plus favorables, a-t-on appris dans un communiqué.

Parti le 20 novembre de Brest pour tenter de battre le record du tour du monde à la voile en multicoque, en équipage et sans escale, le navigateur français "en plein accord avec son équipage et son routeur à terre Marcel van Triest, a décidé ce matin d'interrompre sa tentative", a annoncé l'équipe.

"Il fait demi-tour et rentre à Brest pour y attendre de nouveau une fenêtre plus favorable et plus propice à un nouveau départ", a-t-elle précisé.

En cause, "un pot au noir particulièrement actif, large et en déplacement constant". L'équipage espère rallier son port de départ dans une semaine.

"En continuant notre route, nous risquions fort de nous présenter à Bonne Espérance avec un retard insurmontable", a expliqué Joyon, cité dans le communiqué.

"Nous ne renonçons pas", a-t-il toutefois ajouté. "La possibilité de faire demi-tour fait partie de ce genre de défi, et nous l'avions évoquée dès notre départ de Brest le week-end dernier".

Outre Joyon, l'équipage d'Idec Sport se compose de l'Allemand Boris Herrmann, de l'Espagnol Alex Pella, du Suisse Bernard Stamm et des Français Clément Surtel et Gwénolé Gahinet.

Le temps à battre autour du monde est de 45 j 13 h 42 min, établi en janvier 2012 par Loïck Peyron et ses 12 équipiers du trimaran géant (40 m) Banque Populaire V.

En 2015, Joyon et le même équipage avaient buté à deux jours près sur le record de Peyron, tournant autour du globe en 47 j 14 h 47 min.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire