En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Top 14: Montpellier et Toulon chutent avant la Coupe d'Europe

Samedi 07 octobre 2017
Top 14: Montpellier et Toulon chutent avant la Coupe d'Europe
Le Toulonnais François Trinh-Duc face à Bordeaux-Bègles, le 7 octobre 2017 à Bordeaux - NICOLAS TUCAT (AFP)

Deux gros bras au tapis: une semaine avant d'entamer leur campagne européenne, le leader Montpellier et Toulon ont été battus, respectivement à Paris (20-31) et Bordeaux-Bègles (27-30), samedi à l'occasion de la 7e journée du Top 14.

Le MHR (24 pts) pourrait perdre sa première place en cas de victoire de Lyon, deuxième à deux longueurs, en soirée (20h45) à Agen.

Le RCT (5e, 19 pts), qui se contente du point de bonus défensif obtenu après deux pénalité en fin de match de François Trinh-Duc (70 et 77), de retour après un moins d'absence, se retrouve pour sa part dépassé par son vainqueur du jour (3e, 22 points). Et pourrait être éjecté des six premières places à l'issue de la journée.

Héraultais et Varois, qui ont tous deux ouvert une nouvelle page de leur Histoire en changeant de manager à l'intersaison (Vern Cotter au MHR, Fabien Galthié au RCT), sont encore, logiquement, en rodage.

Leurs défaites sont cependant différentes. Celle du MHR, dépassé dès l'entame (3-17 dès la 25e minute après un doublé de Waisea) sans son maître à jouer Aaron Cruden, blessé, a ainsi été beaucoup plus nette. Et concédée chez un adversaire qui avait été battu deux fois en trois sorties devant son public (par Lyon et... Toulon).

Inversement, les Varois ont pris le meilleur départ (18-3 à la demi-heure de jeu après deux essais de Josua Tuisova et Juandre Kruger) avant de subir le retour des Girondins, auteurs d'un sans-faute à la maison et qui alignent une troisième victoire de suite.

L'UBB, qui renaît sous la houlette de Jacques Brunel, a égalisé par un essai de pénalité après un groupé-pénétrant (18-18, 50), puis définitivement pris le large sur le deuxième essai de Jean-Baptiste Dubié (59) et un autre de Simon Hickey (62).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire