En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Top 14: Castres se reprend, Grenoble s'enfonce

Dimanche 18 septembre 2016
Top 14: Castres se reprend, Grenoble s'enfonce
La joie des joueurs de Castres vainqueurs de Grenoble au stade Pierre-Antoine, le 18 septembre 2016 - Rémy GABALDA (AFP)

Castres s'est rassuré avec la manière à domicile en passant sept essais à une équipe de Grenoble vite dépassée (46-9), dimanche lors de la cinquième journée de Top 14.

Après deux défaites de rang, dont une à domicile face à La Rochelle (18-26), les hommes de Christophe Urios se donnent un peu d'air au classement grâce à ce deuxième succès de la saison et remontent provisoirement à la cinquième place.

Alors qu'ils étaient premiers non relégable au coup d'envoi, l'arrière Pierre Bérard n'a pas caché son soulagement: "On peut dire que l’on a un peu lavé l’affront de la défaite contre La Rochelle. Je crois que l'on a fait un match propre, très collectif."

C'est en revanche un nouveau coup dur pour les Isérois qui enregistrent leur quatrième défaite en cinq sorties et restent ainsi scotchés à la dernière place, à quatre unités de leur plus proche adversaire.

Les Castrais, malgré le criant manque de réussite au pied de leur ouvreur Urdapilleta, ont très vite mis un terme au suspense en débutant la rencontre pied au plancher. Un premier essai de Kockott (9), suivi d'un autre de Babillot (13), alors que Grenoble était réduit à 14, et le CO avait déjà fait le break.

A la pause, les coéquipiers de Capo Ortega avaient même déjà le bonus en poche, grâce à Jenneker (35). "A 20 à 9 à la mi-temps, on pensait que l’on allait finir sur une meilleure note. Un match ça dure quatre-vingt minutes, pas cinquante" a regretté le capitaine Isérois David Mêlée.

Le second acte était en effet sens unique et ressemblait à un long chemin de croix pour Grenoble qui encaissait quatre essais supplémentaires par Taumoepeau (43), Moreaux (73), Rallier (76) et enfin Combezou (79).

Castres en saura plus sur sa capacité à enchaîner dés samedi prochain puisque les Tarnais recevront le Racing 92 dans leur antre de Pierre-Antoine. Un test autrement plus significatif que la pâle opposition grenobloise.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire