En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tir de missile nord-coréen: "pas de plan B" pour les JO de Pyeongchang, répète le CIO

Vendredi 15 septembre 2017
Tir de missile nord-coréen: "pas de plan B" pour les JO de Pyeongchang, répète le CIO
Le président du CIO Thomas Bach (g) et le porte-parole du CIO, Mark Adams, lors d'une conférence de presse, le 8 décembre 2016 à Lausanne - FABRICE COFFRINI (AFP/Archives)

La position du Comité international olympique "reste inchangée" après le nouveau tir de missile de la Corée du Nord et "il n'y a pas de plan B" à cinq mois des jeux Olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud, a rappelé jeudi le CIO.

"La position du CIO reste inchangée, il n'y a pas de plan B", a déclaré Mark Adams, porte-parole du président, assurant que "les jeux Olympiques sont sur la bonne voie".

Les jeux Olympiques d'hiver se tiendront du 9 au 25 février 2018 à Pyeongchang, plus célèbre centre de sport d'hiver du pays, situé à 80 km de la frontière avec la Corée du Nord.

"On nous a assuré que Pyeongchang serait l'un des endroits les plus sûrs", a ajouté l'Américaine Angela Ruggiero, présidente de la Commission des athlètes du CIO.

"Les athlètes feront confiance à leur comité national olympique ou à leur fédération mais les athlètes surveillent la situation", a ajouté l'ancienne championne olympique de hockey sur glace.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire