En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tennis: Thiem écarte Anderson et atteint à nouveau la finale

Samedi 12 mai 2018
Tennis: Thiem écarte Anderson et atteint à nouveau la finale
L'Autrichien Dominic Thiem qualifié pour la finale du Masters 1000 de Madrid le 12 mai 2018 - JAVIER SORIANO (AFP)

Finaliste, comme l'an dernier: l'Autrichien Dominic Thiem, bourreau vendredi de Rafael Nadal, s'est qualifié samedi pour la finale du Masters 1000 de Madrid en domptant avec maîtrise le Sud-Africain Kevin Anderson en deux sets 6-4 6-2.

Au lendemain de son exploit retentissant contre Nadal, qui l'avait battu l'an dernier pour le titre à Madrid, le jeune Autrichien (24 ans et 7e mondial) semble tout proche d'un premier sacre dans la catégorie des Masters 1000.

Thiem affrontera dimanche en finale soit l'Allemand Alexander Zverev (21 ans, 3e) soit le Canadien Denis Shapovalov (19 ans, 43e), opposés samedi dans l'autre demi-finale.

Sur la terre battue de la Caja Magica, l'Autrichien n'a fait qu'une bouchée d'un Anderson puissant dans ses frappes mais fébrile sur une surface qui n'est pas sa spécialité.

Thiem a pris le service de son adversaire au début de chaque manche pour construire sa victoire et il a conclu en 1 heure et 25 minutes sur sa première balle de match, serrant le poing sous les yeux ravis de sa compagne, la joueuse française Kristina Mladenovic.

La seule frayeur, pour Thiem, est intervenue lorsqu'il menait 5-4 dans le premier set: alors qu'il servait pour le gain de la manche, il s'est retrouvé mené 40-0 sur sa mise en jeu et ne passait pas une première balle au service. Mais il a enchaîné six points successifs pour s'imposer 6-4.

Le protégé de Günter Bresnik, ancien coach de Boris Becker, poursuit donc sa montée en puissance à l'approche de Roland-Garros (27 mai-10 juin), où il apparaît comme l'un des rares joueurs capables de faire mordre la poussière à Nadal, décuple vainqueur des internationaux de France.

En attendant, les deux rivaux pourraient se croiser dès la semaine prochaine à Rome, où le tableau prévoit d'éventuelles retrouvailles dès les quarts.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire