En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tennis: pour Tsonga, "la défaite s'oublie plus vite"

Mardi 18 avril 2017
Tennis: pour Tsonga, "la défaite s'oublie plus vite"
Jo-Wilfried Tsonga quitte le court du Masters 1000 de Monte-Carlo, éliminé par Adrian Mannarino, le 18 avril 2017 - YANN COATSALIOU (AFP)

Jo-Wilfried Tsonga, battu d'entrée mardi à Monte-Carlo par son compatriote Adrian Mannarino pour son retour après plus d'un mois d'absence pour cause de paternité, a expliqué que son nouveau statut de père l'aidait à oublier "plus vite" la défaite.

Q: Comment vous êtes-vous senti durant ce match de reprise ?

R: "Dans l'ensemble, c'était un bon match. Je tire un coup de chapeau à Adrian qui a été vraiment bon aujourd'hui. Après coup, on peut toujours regretter certaines choses. Mais globalement j'ai livré une bonne partie. Je suis habitué à revenir après des blessures, à voyager, à m'arrêter deux semaines, parfois plus... Évidemment, un joueur qui a joué plus de matches et qui est en confiance a davantage de repères, comme cela a été le cas aujourd'hui. Mais je considère avoir mis ce que j'avais à mettre dans ce match. J'étais à 100%."

Q: La défaite est-elle plus douce avec ce statut de père ?

R: "Non, pas spécialement. Je suis là pour gagner des matches. La défaite n'est pas plus douce mais par contre elle s'oublie plus vite."

Q: Vous étiez demi-finaliste l'an passé. Cette défaite vous inquiète-t-elle ?

R: "Cela change forcément les plans. J'aurais préféré jouer plus de matches cette semaine. Mais on va en discuter tranquillement avec mon staff. Cela ne devrait pas trop changer mon programme. Je compte aller à Madrid (7-14 mai), Rome (14-21 mai) et à Lyon (21-27 mai) avant Roland-Garros (28 mai-11 juin). Je n'ai pu reprendre la raquette qu'assez tard mais globalement c'était pas mal. Je vais retourner à l'entraînement et bosser avec l'objectif de rebondir."

Propos recueillis en conférence de presse

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire