En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tennis: Monfils et Gasquet passent à Montréal, Pouille chute

Mardi 08 août 2017
Tennis: Monfils et Gasquet  passent à Montréal, Pouille chute
Le Français Gaël Monfils lors du tournoi de Montréal, le 7 août 2017 - Minas Panagiotakis (GETTY/AFP)

La colonie française a connu un lundi plutôt faste lundi au premier tour du Masters 1000 de Montréal, malgré la chute de Lucas Pouille, avec les victoires de Gaël Monfils, Richard Gasquet, Benoît Paire et Adrian Mannarino.

Chouchou des Montréalais, Gaël Monfils a mis une bonne heure avant de se réveiller grâce au public.

Totalement apathique et grimaçant de douleur, Monfils a cédé le premier set 2-6 à l'Américain Steve Johnson (35e mondial) avant de faire appel au soigneur de l'ATP qui lui a bandé les deux genoux.

Il est revenu progressivement dans la partie et a gagné les deux sets suivants 7-6 (7/1), 6-1.

"Au début du match, je n'étais pas capable de jouer et la foule m'a encouragé et m'a donné beaucoup d'énergie, c'était génial", a déclaré Monfils en conférence de presse.

Son deuxième tour s'annonce nettement plus corsé avec le Japonais Kei Nishikori, 9e mondial et tête de série N.5, surtout si ses douleurs l'empoisonnent.

"J'ai été capable de gagner (lundi), mais dès que vous n'êtes pas à 100%, les matches deviennent plus difficiles", a confié le Parisien en venant au secours de Lucas Pouille, seule tête de série (N.13) à tomber lundi et dont l'été est décidément pourri.

Le modeste américain de 20 ans Jared Donaldson (66e) a battu Pouille en deux sets et autant de tie-breaks 7-6 (7/5), 7-6 (10/8).

Trahi par son service (9 double-fautes, 55% de premières balles), Pouille a résisté mais a fini par céder sur la cinquième balle de match.

En guise de consolation, Monfils a vanté le talent de son compatriote. "Lucas Pouille focalise tous les espoirs" du tennis français et, "déjà au meilleur niveau, il va aller plus loin et on le verra très bientôt au sommet".

- Kyrgios, opération séduction -

Adrian Mannarino (42e) a battu en deux sets (6-3, 6-1) le Russe Daniil Medveded (48e) et affrontera le Canadien Milos Raonic (N.6). De son côté, sous le soleil, Benoît Paire (41e), abandonné par son service (9 double fautes) a eu bien des difficultés pour venir à bout de l'Américain Donald Johnston (61e) 6-3, 5-7, 6-4.

Au terme de trois heures de match, interrompu quelques minutes par la pluie en soirée, le Français Richard Gasquet (29e à l'ATP) est venu à bout du Canadien Brayden Schnur, 197e mondial, en trois sets 7-6 (7/5), 5-7 et 6-1. Il devra néanmoins se montrer plus incisif, particulièrement au service, pour avoir une chance au prochain tour face l'Allemand Alexander Zverer, vainqueur à 20 ans dimanche du tournoi de Washington, son quatrième de l'année.

Tous les regards étaient tournés lundi à Montréal sur l'Australien Nick Kyrgios qui a mené, raquette en main, une opération de séduction après ses écarts de conduite lors de la précédente édition en 2015 de la Coupe Rogers, disputée en alternance avec Toronto.

Le 24e mondial a expédié le Serbe Viktor Troicki (N.45) 6-1, 6-2 pour faire taire les sifflets qui l'avaient accompagnés alors en raison de ses propos insultants à l'égard du Suisse Stan Wawrinka, écopant au passage d'une amende salée.

"J’aime beaucoup Montréal, j'ai joué ici il y a deux ans et tout ne s’est pas bien passé, mais j’étais jeune à l’époque", a fait valoir lundi Kyrgios qui avait à l'époque, en des termes très crus, accusé la petite amie de Wawrinka d'avoir eu une relation avec un autre joueur du circuit.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3