France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Tennis: les vieux vous saluent bien

Lundi 11 juin 2018
Tennis: les vieux vous saluent bien
Le Suisse Roger Federer face au Croate Borna Coric lors des demi-finales de l'Open d'Indian Wells en Californie, le 17 mars 2018 - MATTHEW STOCKMAN (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)

Le temps a beau filer, ces deux-là sont toujours au pouvoir: à 36 et 32 ans, Roger Federer et Rafael Nadal ont ces six derniers mois encore dompté les flots de la "nouvelle vague", qui peine à submerger le circuit de son talent.

Les deux protagonistes de la première moitié de saison, ce sont eux. Federer s'était adjugé en janvier son vingtième titre du Grand Chelem en Australie. Dimanche, son grand rival espagnol a soulevé pour la onzième fois la Coupe des Mousquetaires à Roland-Garros, revenant ainsi à trois longueurs du record du maestro suisse, qui avait fait l'impasse pour se reposer.

Depuis le début de la saison 2017, marqué par leur retour au premier plan et un duel de haute volée en finale à Melbourne, remporté par Federer, les deux stars du tennis se sont partagé les six titres majeurs en jeu.

Trois pour le "Maître" bâlois (Open d'Australie 2017 et 2018, Wimbledon 2017) et autant pour le champion incontesté de la terre battue (Roland-Garros 2017 et 2018, US Open 2017). L'ATP ne manque pourtant pas de jeunes joueurs talentueux et ambitieux.

Mais aucun membre de cette "NextGen" (nouvelle génération) n'est assez fort encore ou aussi précoce qu'un Nadal, lauréat de son premier Roland-Garros à 19 ans à peine en 2005, pour bouleverser l'ordre établi.

"Les jeunes sont encore un peu loin derrière, c'est le bilan de cette édition", a commenté le directeur de Roland-Garros Guy Forget.

Avant Nadal, il y a souvent eu dans l'histoire un jeune joueur qui a fini par crever l'écran. C'était l'Australien Lleyton Hewitt, âgé de 20 ans, lorsqu'il triompha en 2001 à l'US Open.

L'Américain Michael Chang et le Suédois Mats Wilander n'avaient eux que 17 ans lorsqu'ils s'imposèrent à Roland-Garros, respectivement en 1989 et 1982. Wilander gagnera deux autres fois à Paris en 1985 et 1988.

L'Allemand Boris Becker n'était pas majeur non plus lorsqu'il entama sa trilogie à Wimbledon en 1985. Le Suédois Björn Borg l'était tout juste lorsqu'il souleva la Coupe des Mousquetaires en 1974.

- La relève renvoyée à ses études -

A 21 ans, l'Allemand Alexander Zverev est certes déjà N.3 mondial, mais n'a pas des performances en Grand Chelem à la hauteur de son classement. Il a atteint pour la première fois les quarts de finale, à Roland-Garros, mais ses trois matches en cinq sets lors des tours précédents l'ont fait puiser trop tôt dans ses ressources.

Touché à la cuisse gauche, le grand "Sascha" n'a pas pu évoluer à son meilleur niveau face à Dominic Thiem. L'Autrichien, autre grand représentant de la "nouvelle vague", a lui atteint pour la première fois la finale à Paris, après deux échecs en demi-finales.

Mais le protégé de Günter Bresnik était encore un peu tendre pour inquiéter Nadal, qui l'a battu pour la troisième fois en autant de confrontations à Paris, sans perdre un set.

Quid des deux jeunes demi-finalistes de l'Open d'Australie, le Britannique Kyle Edmund (23 ans) et le Sud-Coréen Hyeon Chung (22 ans)? Le premier a quitté Roland-Garros dès le troisième tour. Le second n'a pas pu y participer, en raison d'une blessure à une cheville.

Eliminé dès le deuxième tour, le Canadien Denis Shapovalov (19 ans) doit lui encore faire ses preuves sur terre battue.

- Nadal: "Mon corps a 40 ans" -

Alors que Novak Djokovic reste loin de son meilleur niveau, qu'Andy Murray, opéré d'une hanche en janvier, a encore repoussé son retour à la compétition, et que Stan Wawrinka doit retrouver sa robustesse, Nadal et Federer semblent avoir encore des opportunités de briller.

L'Argentin Juan Martin Del Potro, l'un des autres joueurs en forme du début de saison (titres à Acapulco et Indian Wells), peut-il les freiner? A Roland-Garros, il a buté sur Nadal en demi-finales, comme à l'US Open 2017.

Après la "Undécima" à Roland-Garros, le Majorquin va maintenant tenter d'empêcher Federer de remporter un neuvième trophée dans son jardin de Wimbledon (2-15 juillet). Et le duel pour la première place entre les deux stars alimentera encore la chronique, au moins, lors de la saison sur herbe.

Les blessures ou le temps qui passe finiront-ils par les rattraper? "J'ai l'impression que mon corps a 40 ans", a dit Nadal pendant les Internationaux de France. Jusqu'ici, il s'en accommode bien.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3