France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Super Rugby: la candidature des îles du Pacifique rejetée pour raisons économiques

Jeudi 06 décembre 2018
Super Rugby: la candidature des îles du Pacifique rejetée pour raisons économiques
L'entraîneur des Fidji John O'Connor (d) dirige une séance d'entraînement, le 27 septembre 2015 à Swansea - LOIC VENANCE (AFP/Archives)

Le Super Rugby, ce championnat de l'hémisphère Sud qui cherche à se rénover, se passera d'une équipe des Iles du Pacifique (Fidji, Tonga, Samoa) jugée économiquement non viable, a annoncé jeudi la Fédération fidjienne (FRU).

La Sanzaar, l'organisme qui chapeaute le Super Rugby, a reconnu les aspects positifs de l'intégration d'une formation des Iles du Pacifique, mais l'a rejetée en estimant qu'elle n'apporterait pas "de coup de pouce commercial" notamment en ce qui concerne les retransmissions TV et radio, explique le président de la FRU John O'Connor dans un communiqué.

"De ce fait, la viabilité d'une équipe Pacifique dans le cadre commercial proposé par la Sanzaar ne serait pas assurée", poursuit-il.

La FRU n'a pas précisé les détails financiers de la candidature pacifique, mais selon l'Association des joueurs de rugby du Pacifique, elle coûterait au minimum 12 millions de dollars (10,6 M EUR) par an.

Les îles Fidji, Samoa et Tonga ont proposé en juin à la Sanzaar d'engager une équipe commune dans le Super Rugby, afin notamment de lutter contre l'exil de leurs meilleurs joueurs vers des clubs plus riches en Nouvelle-Zélande, en Australie ou en Europe.

Cette candidature intervenait alors que la Sanzaar étudie l'organisation du Super Rugby pour la période 2021-2030.

Le Super Rugby oppose actuellement 15 équipes représentant 5 nations (Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud, Argentine et Japon) s'étalant dans une zone géographie immense qui rend la compétition très onéreuse pour les participants.

Pour tenter de lutter contre les coûts, la Sanzaar a commencé par réduire le nombre de participants qui était de 18 jusqu'à 2017. L'organisation étudie d'autres changements à introduire en 2021.

Les Sunwolves japonais, dont le niveau n'est pas jugé suffisant en Australie, pourraient faire les frais de ces nouvelles mesures.

La Sanzaar s'est refusée à tout commentaire sur ce sujet, affimant qu'aucune décision n'avait encore été prise.

Le Super Rugby a été créé en 1986 sous l'appellation Super Six. Il est devenu Super 10 quand l'Afrique du Sud est revenue dans le monde du rugby en 1993, puis a véritablement décollé avec l'avènement du professionnalisme en devenant Super 12 en 1996.

Ce tournoi s'est encore élargi par étapes jusqu'à rassembler 18 équipes en 2016 et 2017 avant de retomber à 15 équipes cette année.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire