En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Ski: Svindal en costaud, Théaux encore placé à Beaver Creek

Dimanche 03 décembre 2017
Ski: Svindal en costaud, Théaux encore placé à Beaver Creek
Le Norvégien Aksel Lund Svindal lors de la descente de Beaver Creek, le 2 décembre 2017 - EZRA SHAW (GETTY/AFP)

Le Norvégien Aksel Lund Svindal a renoué avec la victoire en Coupe du monde de ski alpin après presque deux ans de disette samedi lors de la descente de Beaver Creek, tandis que le Français Adrien Théaux a confirmé son beau début de saison avec une 8e place.

Onze mois après une énième blessure -et opération- à un genou, Svindal, 35 ans, a repris sa place au sommet du ski mondial alors que son précédent succès remontait à janvier 2016 (super-G de Kitzbühel).

Le costaud norvégien, dont les deux dernières saisons ont été interrompues prématurément dès janvier sur blessure, a échappé à tous les pièges de l'exigeante piste de la "Birds of Prey".

"Je savais que j'avais réussi un bon +run+, mais un bon +run+ peut être synonyme de top 5 (...) Cela fait du bien de retrouver les sensations qu'on a quand on gagne après deux dernières saisons difficiles", a-t-il expliqué.

Il a aussi profité pleinement de son dossard N.1 qui lui a offert une neige compacte qui s'est dégradée au fil des passages et avec le réchauffement des températures.

"Je me suis dit qu'il n'y avait aucun désavantage à choisir ce dossard, même si cela a beaucoup surpris mes entraîneurs", a souri Svindal.

- La surprise Dressen -

Avec un chrono d'1 min 40 sec 46/100e, il a devancé le Suisse Beat Feuz, 2e à 15/100e, et l'inattendu Thomas Dressen, 3e à 49/100e, qui a offert à l'Allemagne son premier podium en vitesse en Coupe du monde depuis 2004.

Svindal compte désormais 33 victoires à son palmarès, dont six conquises à Beaver Creek, station où sa carrière avait failli prendre après une terrible chute et grave blessure en 2007, avant qu'il ne réalise l'hiver suivant un improbable doublé super-G/descente.

A presque deux mois des JO-2018, le champion olympique 2010 de super-G et quintuple champion du monde, fait preuve d'une belle constance avec son deuxième podium de l'hiver (3e de la descente de Lake Louise) et une 6e place pour plus mauvais résultat (6e du super-G de Beaver Creek).

"J'adore cette piste, c'est sans doute ma favorite sur le circuit. Mon genou va bien, mais il ne fonctionne pas encore à 100%", a-t-il toutefois prévenu.

Même s'il n'est pas encore monté sur un podium cet hiver, Théaux aussi a bien lancé sa saison alors que le choc de la mort de David Poisson à l'entraînement le 13 novembre dernier, n'est pas encore digéré.

Quatrième la veille du super-G, il a terminé à la 8e place de la deuxième descente de la saison, à 80/100e de Svindal.

- Clarey 9e -

"J'aurais pu faire beaucoup mieux au vu de ce que j'ai montré sur la piste ces trois derniers jours, mais en bas du mur je fais une grosse faute et je me fais descendre +bas+", a analysé le skieur de Val Thorens.

"Il ne fallait pas faire de fautes sur une neige comme cela, mais cela reste honnête. Les premiers dossards étaient avantagés, mais c'est le jeu", a-t-il constaté.

Autre belle satisfaction pour l'équipe de France, Johan Clarey, au contact avec les temps intermédiaires de Svindal sur la partie haute, qui se classe 9e, à 96/100e du chrono de référence.

"J'ai fait tout ce que je voulais faire, c'est positif, c'était bien de partir devant (...) J'ai retrouvé un petit peu de plaisir", a-t-il avoué.

Les Bleus, qui rêvent de rendre hommage à leur coéquipier décédé avec un podium, ont encore une course à Beaver Creek, un slalom géant dimanche, pour y parvenir avec des solides chances grâce à Alexis Pinturault et Mathieu Faivre.

Au classement général de la Coupe du monde, le Norvégien Kjetil Jansrud reste leader malgré sa 11e place, à 1 min 05 sec de Svindal, mais n'a plus que quatre points d'avance sur son compatriote.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire