En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Rugby Championship: les All Blacks visent le titre, l'Australie la confirmation

Samedi 17 septembre 2016
Rugby Championship: les All Blacks visent le titre, l'Australie la confirmation
Le capitaine des All Blacks Kieran Read célèbre la victoire face à l'Argentine, le 10 septembre 2016 à Hamilton - MICHAEL BRADLEY (AFP/Archives)

Les All Blacks pourraient remporter le Rugby Championship samedi dès la 4e journée, lors de laquelle l'Australie voudra enchaîner une deuxième victoire, face à l'Argentine.

Quinze points, trois victoires assorties du bonus offensif, dix-huit essais et 128 points marqués pour trente-neuf encaissés en trois matches : les Néo-Zélandais, bien qu'annoncés en reconstruction, se promènent dans ce championnat des nations de l'hémisphère Sud.

Le suspense est déjà bien éventé, mais il pourrait être définitivement tué dès samedi. Les doubles champions du monde en titre seraient en effet assurés de retrouver une couronne laissée en 2015 à l'Australie en cas de victoire bonifiée face à l'Afrique du Sud (6 pts) à domicile (09h35 françaises) et si l'Argentine (5 pts) ne gagne pas un peu plus tard (12h05) avec le point de bonus offensif en Australie (4 pts).

- Des matches qui peuvent échapper à la logique -

Poussifs depuis le début de la compétition, les Springboks ne devraient pas faire le poids dans cette revanche de la demi-finale de la dernière Coupe du monde (20-18 pour les All Blacks).

Mais les matches entre ces deux nations rivales peuvent parfois échapper à la logique, souvent marqués par un engagement qui flirte avec les limites, avec des Sud-Africains qui insistent sur les avants pour contrer le jeu en mouvement des Néo-Zélandais.

Cela devrait encore être le cas à Christchurch, où les Sud-Africains se présenteront avec six avants sur le banc. "(Nous concentrer sur le combat devant) nous donne une chance de rester dans le match en seconde période et de le remporter", a reconnu le sélectionneur sud-africain Allister Coetzee.

Cela fait en revanche quelques années que les Argentins ont tourné le dos aux rugueuses joutes des avants pour évoluer vers un style offensif.

Aussi le sélectionneur australien Michael Cheika se méfie-t-il des Pumas qui ont battu pour la première fois de leur histoire l'Afrique du Sud à domicile (26-24 le 27 août), puis ont rivalisé avec les All Blacks pendant près d'une heure avant de craquer (22-57) samedi dernier.

"Je connais très bien les Pumas. Ils jouent beaucoup, multiplient les passes après contact. Ce sera un bon test pour notre défense, il va falloir qu'on élève notre niveau", a expliqué Cheika.

Sinon, les Wallabies s'exposent à une rechute après avoir mis fin samedi contre l'Afrique du Sud (23-17) à une série de six défaites.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire