En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Rugby à XIII: les propos homophobes de l'Australien Folau suscite toujours la polémique

Vendredi 13 avril 2018
Rugby à XIII: les propos homophobes de l'Australien Folau suscite toujours  la polémique
Le centre australien Israel Folau s'échappe avec led ballon lors d'un test-match contre l'Ecosse à Sydney, le 17 juin 2017 - WILLIAM WEST (AFP/Archives)

La star du rugby australien Israel Folau, simplement sermonné par sa fédération (ARU) après avoir pourtant déclaré que les homosexuels devraient aller "en enfer", a été mis en garde vendredi par les autorités du rugby à XIII (NRL), alors que court la rumeur que l'arrière de 29 ans pourrait encore changer de discipline.

"Je ne partage pas la vision d'Israel, même si j'ai vraiment une relation et une amitié fortes avec l'homme et le joueur", a ainsi alerté Todd Greenberg, le patron de la NRL interrogé par le Sydney Morning Herald. "J'aurai un échange individuel (avec lui, ndlr) pour aborder le sujet".

"Etre ouvert, ça ne ne peut pas être juste un mot sur un mur. Parfois, on vous défie à ce sujet même si l'ouverture signifie également que chacun a droit à son point de vue. Il va y avoir des jeunes garçons et filles dans des villes et toutes les régions qui vont lire ce qu'il a dit et vont en souffrir car Israel est une personnalité. Ce n'était pas son intention, mais cela fait mal à certains", a-t-il poursuivi.

Chrétien fervent, l'international (62 sel.), dont le contrat avec les Waratahs expire prochainement, a provoqué une polémique après avoir répondu sur son compte Instagram à une question lui demandant quels étaient les plans de dieu pour les homosexuels.

"L'ENFER. A moins qu'ils ne se repentent de leurs péchés et se tournent vers Dieu", avait-il alors répondu.

La star a alors été convoquée mardi par l'ARU mais celle-ci, qui s'inquiète à l'idée de perdre l'un de ses joueurs phare, ne l'a finalement pas sanctionné, se félicitant uniquement que Folau se soit engagé à "réfléchir" à la portée de ses commentaires publics.

Avant d'évoluer en rugby à XV, Folau s'est révélé dans le XIII entre 2007 et 2010. Il avait ensuite opté pour le foot australien pendant deux ans.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire