En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Rallye du Portugal: Tänak pour cinq secondes

Vendredi 19 mai 2017
Rallye du Portugal: Tänak pour cinq secondes
La Ford Fiesta pilotée par le Finlandais Ott Tänak sur les routes du Rallye du Portugal, le 19 mai 2017 à Viana do Castelo - MIGUEL RIOPA (AFP)

L'Estonien Ott Tänak (Ford Fiesta RS) s'est hissé vendredi en tête du classement provisoire du rallye du Portugal, 6e manche du Championnat du monde WRC, à l'issue d'une première journée riche en rebondissements.

Après la dernière spéciale du jour (ES9), le pilote de 29 ans comptait seulement 4 sec 6/10 d'avance sur l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20), en deuxième position, et cinq secondes exactement sur le Français Sébastien Ogier (Ford Fiesta RS), troisième.

"J'ai fait de mon mieux. Je suis vraiment satisfait de ma journée et de la performance de la voiture", a réagi Tänak à l'arrivée.

Coéquipier d'Ogier au sein de l'écurie M-Sport, l'Estonien est toujours en quête d'un premier succès en WRC mais il a déjà signé trois podiums cette saison, et pointe actuellement au 4e rang du Championnat du monde.

Témoignant du combat très équilibré que se livrent les WRC nouvelle génération, la course disputée sur la terre portugaise, réputée pour ses pistes cassantes et son public enthousiaste, a connu vendredi pas moins de quatre changements de leader.

Après la victoire ex æquo du Belge Thierry Neuville et du Norvégien Mads Ostberg lors de la super spéciale d'ouverture disputée jeudi, le Néo-Zélandais Hayden Paddon, le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Britannique Kris Meeke se sont succédé en tête du classement général.

Puis, dans l'ES7 de Ponte de Lima, ces trois pilotes en forme ont tous vu s'effondrer leur rêve de victoire finale: problème électrique pour la Hyundai i20 de Paddon, sortie de route pour la Toyota Yaris de Latvala et bris de suspension pour la Citroën C3 de Meeke.

- Ogier 'attaque fort' -

Cela profitait bien sûr au quadruple champion du monde en titre Sébastien Ogier, qui espère creuser l'écart en tête du Championnat devant Latvala et Neuville.

"Je suis content de ma journée, je n'ai pas fait de fautes et j'ai attaqué aussi fort que j'ai pu", a déclaré le Français juste avant les deux dernières spéciales du jour, courues sur l'étroit circuit urbain de Braga (nord).

Neuville et sa Hyundai i20 restent toutefois en embuscade. Troisième du Championnat après deux victoires consécutives en Corse puis en Argentine, le Belge a bouclé la première journée de l'étape portugaise au 4e rang, à onze secondes du leader selon un chrono revu à son bénéfice par les organisateurs de la course, qui ont considéré qu'il avait été retardé par l'accident de Latvala.

Le Finlandais, vainqueur au Portugal en 2015, était leader provisoire vendredi à la mi-journée, mais les quatre premiers se tenaient alors en moins d'une seconde et demie.

Et Ogier, qui a passé la journée à balayer les pistes pour le reste du peloton, était 5e à ce stade mais comptait moins de cinq secondes de retard sur son ancien coéquipier chez Volkswagen.

La concurrence était si rude que pas moins de trois pilotes se sont adjugés le temps scratch de l'ES4 à Ponte de Lima: Tänak, Meeke et l'Irlandais Craig Breen, qui a fini la journée au volant de la Citroën la mieux placée (5e).

Sur la troisième C3, le Français Stéphane Lefebvre est parti à la faute dès l'ES3, devant aussitôt renoncer à l'objectif de rapporter des points au constructeur au double chevron.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire