France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon reportés à la demande des autorités

Mardi 04 décembre 2018
PSG-Montpellier et Toulouse-Lyon reportés à la demande des autorités
Le match Paris-SG - Montpellier, prévu le samedi 8 décembre 2018, reporté - FRANCK FIFE (AFP/Archives)

Les rencontres PSG - Montpellier et Toulouse - Lyon, initialement prévues samedi pour le compte de la 17e journée de Ligue 1, ont été reportées "à la demande" des autorités, a annoncé mardi la Ligue de football professionnel (LFP).

Le motif du report n'a pas été précisé. Paris a été le cadre samedi de multiples incidents liés aux manifestations des "gilets jaunes" et des appels à une quatrième journée de manifestation samedi prochain dans la capitale circulent.

Des échauffourées ont aussi eu lieu à Toulouse, où un manifestant a été gravement blessé samedi par un tir de flash-ball, selon les pompiers.

La commission des compétitions de la LFP fixera ultérieurement les dates des deux rencontres, censées servir de préparation pour le déplacement de Paris à Belgrade en Ligue des champions et pour le choc entre Lyon et le Shakhtar Donetsk, également décisif pour une qualification en huitième de finale.

"C'est une situation nouvelle qu'il faudra gérer. Notre défi sera de trouver un bon plan pour s'entraîner et se reposer, afin d'être en top forme à Belgrade. On accepte cela, pour moi la sécurité est le plus important", a réagi l'entraîneur parisien Thomas Tuchel, à la veille du match contre Strasbourg, mercredi.

- Bus du FC Nantes immobilisé -

Arc de Triomphe tagué et saccagé, grilles du jardin des Tuileries arrachées, véhicules incendiés, magasins pillés... Les violences du week-end dernier à Paris, qui ont également largement concerné le XVIe arrondissement, celui du Parc des Princes, sont d'"une gravité sans précédent", selon le préfet de police Michel Delpuech, et ont entraîné l'interpellation de 412 personnes.

La maire de Paris Anne Hidalgo estime à "entre 3 et 4 millions d'euros" les dégâts causés par les violences en marge de la manifestation à Paris samedi, pour les seuls "mobiliers urbains", a-t-elle dit lundi sur France 3.

Lors de la dernière journée de Ligue 1, des "gilets jaunes" ont immobilisé le bus qui ramenait l'équipe du FC Nantes, dans la nuit de vendredi à samedi, à l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon (Loire) après son match à Saint-Étienne (défaite 3-0).

"Nous avons discuté avec le coach nantais qui a accepté de faire descendre les joueurs du bus. Nous avons discuté avec eux et fait quelques photos, avant de les laisser rentrer dans l'aéroport", a déclaré à l'AFP une représentante des "gilets jaunes" ayant participé à l'opération.

Le report de PSG-Montpellier a été décidé "à la demande de la préfecture de police" tandis que celui entre Toulouse et l'OL l'a été "à la demande de la Préfecture de Haute-Garonne", a précisé la Ligue.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire