En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Paralympiques: joie, cohue et espoirs au retour des "héros" tunisiens

Mercredi 21 septembre 2016
Paralympiques: joie, cohue et espoirs au retour des "héros" tunisiens
Des athlètes tunisiens médaillés aux Jeux paralympiques, de retour à Tunis le 21 septembre 2016 - FETHI BELAID (AFP)

Joie, cohue mais aussi espoirs de moyens accrus ont marqué mercredi le retour à Tunis des "héros" des Jeux paralympiques de Rio, où le petit pays d'Afrique du Nord a terminé meilleure nation arabe avec 19 médailles.

En remportant sept titres et en glanant six médailles d'argent et autant de bronze, la Tunisie a terminé à la 21è place, se positionnant également comme deuxième pays du continent africain derrière le Nigeria et ses 175 millions d'habitants.

Ces performances ne sont pas passées inaperçues auprès des 11 millions de Tunisiens et la délégation d'une trentaine d'athlètes a eu le droit à un bain de foule à son arrivée à l'aéroport de Tunis-Carthage, a constaté un journaliste de l'AFP.

Hommes, femmes et enfants enveloppés dans des drapeaux tunisiens, applaudissements et youyous: médailles autour du cou et sourires aux lèvres, les "héros de Rio" ont été assaillis de demandes à leur apparition dans l'aérogare, selon la même source.

"Bravo à nos champions", proclamait une banderole érigée par les autorités aéroportuaires.

En présence du chef du gouvernement Youssef Chahed et de la ministre du Sport Majdouline Cherni, ils ont embrassé leurs proches, se sont prêtés aux séances photos avec leurs fans, avant de répondre aux sollicitations des journalistes.

"Il n’y a rien d’impossible (...). J’ai travaillé et grâce à Dieu, j’ai pu remporter deux médailles", a commenté Raoua Tlili, titrée au disque et au poids.

Avec 19 médailles, "nous sommes dans la moyenne (de 2012). Mais la différence, c’est que maintenant l’équipe a été rajeunie avec 40%" de novices à Rio, a relevé le président du Comité paralympique tunisien, Mohamed Mzoughi.

Pour l'avenir, beaucoup espéraient que ce coup de projecteur permettrait de renforcer les maigres moyens du handisport tunisien.

D'ores et déjà, après un début de controverse, le gouvernement a annoncé mercredi que le montant des "primes aux résultats" dédiées aux sportifs paralympiques serait finalement aligné sur celui des compétiteurs des JO d'août, qui avaient dû se contenter de trois médailles de bronze.

"On va discuter avec la ministre et le chef du gouvernement sur la manière d’apporter plus, d'améliorer les conditions du handisport en Tunisie", a affirmé M. Mzoughi.

"Le plus important maintenant est de développer et de soutenir la Fédération, et de se préparer pour les Jeux paralympiques de 2020 et 2024", a de son côté avancé Mme Cherni.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire