En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Panama: l'international Amilcar Henriquez tué par balles

Dimanche 16 avril 2017
Panama: l'international Amilcar Henriquez tué par balles
Le footballeur international panaméen Amilcar Henriquez lors d'un match amical contre le Venezuela, le 24 mai 2016 à Panama - RODRIGO ARANGUA (AFP/Archives)

Le footballeur international panaméen Amilcar Henriquez, 33 ans, a été tué par balles samedi, ont annoncé les autorités du pays.

Selon les premiers éléments de l'enquête, des hommes armés sont sortis d'une voiture et ont ouvert le feu sur Henriquez et ses amis dans la rue à Sabanitas, dans la banlieue de Colon (centre du pays).

Le footballeur a été conduit dans une clinique où il est décédé de ses blessures.

"Nous condamnons fermement l'assassinat d'Amilcar Henriquez", a tweeté le président Juan Carlos Vareta.

"Que Dieu bénisse ton âme", a ajouté la Fédération panaméenne de football.

Henriquez évoluait au club Árabe Unido de Colon. Le milieu défensif avait disputé son dernier match mercredi contre Chorrillo dans le championnat national.

Au cours de sa carrière, Henriquez avait également porté les maillots du Independiente de Medellin, de l'America de Cali, du Real Cartagène et de l'Atletico Huila, en Colombie, ainsi que celui du club de Santacruceña au Costa-Rica.

Il était l'un des joueurs les plus expérimentés de l'équipe nationale panaméenne avec laquelle il avait disputé plusieurs tournois internationaux et comptait 76 sélections.

Il avait disputé son dernier match international avec le Panama contre les Etats-Unis, le 29 mars, dans le cadre de la phase de qualification de la Concacaf pour le Mondial-2018 en Russie.

Son meurtre n'est pas le premier dans le football panaméen.

En 2011, le gardien de Plaza Amador Eric Luna avait été assassiné devant sa maison. La même année, l'attaquant Abdul Chiarri avait été tué par balles sur le chemin de l'entraînement et Javier de la Rosa, du club de Chorrillo, avait été abattu à l'extérieur du stade quelques minutes après la fin d'un match.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire