En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Open d'Australie: Murray ne fait plus de "blocage mental"

Mardi 10 janvier 2017
Open d'Australie: Murray ne fait plus de "blocage mental"
L'Ecossais Andy Muray lors d'une séance d'entraînement sur la Rod Laver Arena, le 10 janvier 2017 à Melbourne - William WEST (AFP)

"Je ne pense pas faire de blocage mental en ce moment, j'ai l'impression que ça appartient au passé", assure le N.1 mondial Andy Murray avant le début de l'Open d'Australie, un tournoi où il s'est incliné cinq fois en finale, mardi dans une interview au Times.

"J'y vais et je fais (à chaque fois) de mon mieux pour gagner. Tant que c'est le cas, je ne considère pas avoir échoué ici (à Melbourne, ndlr) ou ressentir un sentiment équivalent", explique l'Ecossais de 29 ans dans le quotidien britannique.

Murray a commencé sa saison par une défaite en finale du tournoi de Doha face au Serbe Novak Djokovic, qu'il avait dominé en fin de saison précédente et détrôné de la 1re place mondiale.

Andy Murray a connu en 2016 une saison faste avec un sacre à Wimbledon et un 2e titre olympique, mais il avait débuté l'année avec une 5e défaite en autant de finales à l'Open d'Australie, après ses échecs en 2010, 2011, 2013 et 2015.

Il a rejoint ainsi Ivan Lendl, le seul joueur de l'ère Open avant lui à avoir buté autant de fois en finale d'un majeur. C'était à l'US Open, un tournoi qu'il a quand même remporté à trois reprises, à la différence de Murray puisque le tournoi de Melbourne se refuse toujours à lui.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire