France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

NBA: retour gâché pour Curry avec Golden State, Ntilikina reste sur le banc à New York

Dimanche 02 décembre 2018
NBA: retour gâché pour Curry avec Golden State, Ntilikina reste sur le banc à New York
Le meneur de Golden State, Stephen Curry, n'a pas pu empêcher la défaite des Warriors face aux Pistons, à Detroit, le 1er décembre 2018 - Gregory Shamus (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP)

Le meneur de Golden State Stephen Curry a fait son retour samedi à Détroit, mais n'a pas pu empêcher la défaite des Warriors face aux Pistons (111-102), tandis que le meneur français de New York Frank Ntilikina est resté sur le banc lors de la victoire des Knicks contre Milwaukee (136-134).

Blessé aux ischio-jambiers le 8 novembre et absent depuis 11 matches, Curry a marqué 27 points et fini deuxième meilleur marqueur contre Détroit derrière son coéquipier Kevin Durant (28 pts).

Mais le triple champion NBA a perdu un total de sept ballons et a manqué de réussite à trois points (33,3%).

"Ça fait du bien d’être de retour, mais en première mi-temps, j'allais à 100 à l'heure sans avoir retrouvé mon timing", a décrit Curry, vainqueur en 2015 et 2016 du trophée du meilleur joueur de la ligue ("MVP").

"En seconde mi-temps, j’étais beaucoup plus proche de ce que je voulais faire. Les tirs ont commencé à rentrer et j'ai été agressif sans faire de fautes stupides", a-t-il ajouté.

L’entraîneur des Warriors Steve Kerr s'est montré serein, estimant que Curry n'était pas encore à son meilleur niveau.

Kerr a préféré mettre la défaite sur le compte de son coaching.

- "Il faut accepter" -

"C'est sans doute l’un de mes pires matches comme entraîneurs. On a fait beaucoup trop de fautes au début", a-t-il analysé.

"J'ai tenté d’aligner une équipe pour rivaliser avec Blake (Griffin) et Andre (Drummond), mais ça n'a pas marché. On ne rentrait pas de tirs à 3 points et on ne trouvait pas la planche", a regretté Kerr.

Les doubles champions NBA en titre sont rentrés dans le rang en l'absence de Curry et ne peuvent plus s'appuyer sur leurs habituels points forts, leur adresse à trois points (23,1% contre Détroit) et l'apport de leur banc (13 pts).

La situation n'est pas encore critique, mais les grands favoris pour le titre 2019 sont quatrièmes (15 v-9 d) et les choses peuvent vite changer dans une conférence Ouest très relevée et indécise.

Le retour, annoncé pour lundi, de Draymond Green, absent depuis trois semaines à cause d'une entorse à un orteil, aura valeur de test pour Golden State.

De son côté, Détroit, porté par Griffin (26 pts) et Drummond (16 pts, 19 rebonds), a enchaîné une cinquième victoire de suite et se retrouve quatrième de la conférence Est (13 v-7 d).

À New York, le meneur français des Knicks Frank Ntilikina a assisté depuis le banc à la victoire de son équipe, en prolongation, face à Milwaukee.

"Il faut accepter cette situation. Je veux apporter ce que je peux à l'équipe", a-t-il réagi.

- Toronto sans rival -

C'est la première fois (hors blessures) dans sa jeune carrière NBA que le Strasbourgeois de 20 ans, drafté en 2017 à la huitème position, ne bénéficie d'aucun temps de jeu.

Pour faire chuter les Bucks de Giannis Antetokounmpo (33 pts, 19 rebonds), New York s'est appuyé sur Emmanuel Mudiay (28 pts), titulaire à la place de Ntilikina, et le "rookie" Kevin Knox (26 pts).

Milwaukee reste en deuxième position de la conférence Est (15 v-7 d), mais est talonné par Philadelphie, qui ne jouait pas samedi.

Toronto, meilleure équipe du début de saison, a facilement remporté (106-95) le duel des extrêmes contre Cleveland, qui affiche le pire bilan de la ligue (à égalité avec Phoenix).

Kawhi Leonard a inscrit 34 points pour les Raptors, qui alignent un huitième succès de rang et caracolent en tête de l'Est avec 20 victoires pour seulement 4 défaites.

Auteur d'un début de saison en demi-teinte, Boston a confirmé son regain de forme en enchaînant une troisième victoire d’affilée à Minnesota (118-109), grâce notamment aux 30 points (son record cette saison) de Gordon Hayward en sortie de banc.

Les Celtics grimpent à la 6e place à l'Est (13 v-10 d).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire