En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mondial-2023 en France: "Que ce soit la meilleure Coupe du monde" (World Rugby)

Mardi 09 janvier 2018
Mondial-2023 en France: "Que ce soit la meilleure Coupe du monde" (World Rugby)
Le directeur de France 2023 Claude Atcher et le président de la FFR Bernard Laporte avec le trophée de la Coupe du monde le 15 novembre 2017 - ADRIAN DENNIS (AFP/Archives)

La Coupe du monde 2023 en France doit être "la meilleure Coupe du monde de tous les temps", a déclaré le directeur général de World Rugby Brett Gosper lors de la première réunion avec le comité d'organisation mardi à Paris.

"On veut que ce soit la meilleure Coupe du monde de tous les temps", a déclaré Gosper en marge de la réunion, dans un hôtel parisien, avec le directeur de France 2023 Claude Atcher, un proche de Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby (FFR) également présent.

Les réunions de suivi entre World Rugby, la FFR, le comité d'organisation et l'Etat français doivent s'échelonner tous les deux mois dans un premier temps.

La France avait le 15 novembre 2017 gagné le droit d'organiser l'événement, lors d'un vote interne à World Rugby, malgré un rapport d'évaluation des candidatures qui privilégiait l'Afrique du Sud. Cet audit défavorable à la France avait suscité de fortes critiques de Laporte et d'Atcher.

"Il n'y a pas de processus de normalisation" entre la FFR et l'instance gérante du rugby mondial, a rassuré Gosper, ajoutant: "On s'entend bien, on travaille ensemble sur plein de dossiers et de sujets".

"C'est un système de scoring qu'on avait pendant la candidature. Maintenant, c'est la mise en place d'une Coupe du monde", a-t-il ajouté.

"On fait une revue totale du système qu'on utilisait et qui avait beaucoup de positif mais qui avait des lacunes aussi. Pour plein de raisons, c'était le meilleur processus qu'on ait fait depuis le début de la Coupe du monde," a ajouté Gosper.

La France, déjà organisatrice de l'édition 2007, succédera au Japon, qui accueillera en 2019 pour la première fois l'événement.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire