En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mondial-2018: "ce sera difficile" pour le Japon, prédit Troussier

Lundi 04 décembre 2017
Mondial-2018: "ce sera difficile" pour le Japon, prédit Troussier
L'ancien entraîneur français des "Blue Samourai", Philippe Troussier, le 20 décembre 2007 à Tokyo - TORU YAMANAKA (AFP/Archives)

Les chances d'une qualification pour les huitièmes de finale du Mondial-2018 sont minces pour le Japon, ayant hérité vendredi d'un "mauvais tirage" avec la Colombie, le Sénégal et la Pologne, selon l'ancien entraîneur français des "Blue Samourai", Philippe Troussier.

"C'est un groupe très équilibré et toutes les quatre équipes auront des rêves de qualification. Mais je ne suis pas optimiste quant aux chances du Japon" déclare dans un entretien en anglais à l'AFP l'entraîneur de 62 ans, qui avait hissé le Japon en 8e de finale lors de "sa" Coupe du Monde en 2002, co-organisée avec la Corée du Sud.

"Pour moi ce n'est pas un bon tirage pour le Japon", ajoute-t-il. "Le fait qu'ils affronteront la Colombie et le Sénégal pour leurs deux premiers matchs n'est pas une bonne nouvelle" et "ce sera difficile" pour eux d'atteindre les huitièmes.

Le premier match face à la Colombie sera déjà "déterminant" et n'aura rien d'une promenade de santé face à des joueurs du rang de Radamel Falcao (AS Monaco) ou James Rodriguez (Bayern Munich), prévient-il: la Colombie "a quatre ou cinq joueurs individuels qui peuvent vous faire mal à n'importe quel moment".

"C'est pareil pour le Sénégal", emmené par le milieu offensif de Liverpool Sadio Mané, mais pas seulement: "Les joueurs sénégalais évoluent dans les meilleurs clubs d'Europe", souligne-t-il.

Le Sénégal pourrait d'ailleurs bien créer la surprise dans ce groupe H, selon Troussier, surnommé le "sorcier blanc" durant sa longue carrière en Afrique, où il a notamment entraîné les équipes nationales de Côte d'Ivoire, du Nigeria et d'Afrique du Sud.

- Manque de génie créatif -

Le Japon, qualifié pour sa sixième Coupe du Monde d'affilée, cherchera à se venger de la Colombie qui l'avait avait sèchement battu (4-1) au Mondial-2014 au Brésil.

"Je ne sais pas si vous avez besoin d'utiliser la revanche" comme facteur de motivation, estime cependant Troussier. "On ne peut pas comparer les équipes" d'alors avec celles d'aujourd'hui, et il n'est même pas certain que des cadres des Blue Samourai en 2014, comme l'attaquant Shinji Kagawa ou le milieu de terrain Keisuke Honda, soient finalement convoqués, explique-t-il.

Le Japon est désormais entraîné par le vétéran franco-bosnien Vahid Halilhodzic. Sous sa gouverne, l'équipe d'Algérie était parvenue pour la première fois à se qualifier pour les 8e de finale au Mondial-2014.

"Vahid est un entraîneur européen avec une philosophie (de jeu, NDLR) européenne (...). C'est un coach défensif et sa stratégie consistera à jouer en contre-attaque", analyse Troussier, qui espère trouver un poste d'entraîneur dans un club de J-League.

"La qualité du Japon est sa force collective", mais le manque de génie créatif des Samourai Blue risque de les faire trébucher en Russie dès le 1er tour, selon lui: "Vous avez besoin d'individualités capables de faire la différence, or le Japon n'a pas cela".

Le sort du Japon pourrait ainsi déjà être scellé avant même son troisième match contre la Pologne et son capitaine-goleador Robert Lewandowski, autre épouvantail pour les défenseurs nippons.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire