En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Matuidi: vous avez dit "pieds carrés" ?

Samedi 07 octobre 2017
Matuidi: vous avez dit "pieds carrés" ?
Le milieu de terrain français Blaise Matuidi inscrit l'unique but du match contre la Bulgarie, le 7 octobre 2017 à Sofia - FRANCK FIFE (AFP)

Il avait hurlé de rire quand un journaliste avait plaisanté sur ses "pieds carrés" en début de semaine... Le milieu Blaise Matuidi a parfaitement joué son rôle de taulier des Bleus samedi à Sofia en inscrivant le but de la victoire dans le match crucial en Bulgarie (1-0), sur la route du Mondial-2018.

Marquer au bout de trois minutes, dans l'angle fermé après une remise d'Antoine Griezmann. Quelle meilleure manière pour montrer la voie à l'équipe de France, dans cette rencontre très engagée, au cours de laquelle les Bulgares ont poussé jusqu'au bout ?

Au passage, les Bleus n'avaient plus ouvert le score aussi rapidement depuis octobre 2014 et une réalisation contre le Portugal (victoire 2-1 en amical) d'un certain Karim Benzema, mis à l'écart depuis octobre 2015 et l'affaire de la sex-tape.

Matuidi n'était pourtant pas vraiment là pour inscrire son 9e but en 59 sélections, mais pour apporter toute son expérience, du haut de ses trente ans, au milieu des jeunes Kylian Mbappé (18 ans) et autre Corentin Tolisso (23 ans).

En l'absence de Paul Pogba, blessé et de toute façon suspendu, l'ancien Parisien a parfaitement répondu aux attentes, dans un match d'autant plus compliqué qu'il a fallu rapidement jouer sans N'Golo Kanté, touché derrière la cuisse gauche et remplacé à la 34e minute par un autre jeune, Adrien Rabiot, 22 ans et seulement 4 sélections au compteur.

- 'Vous êtes méchants' -

Rabiot: celui qui avait poussé Blaise Matuidi sur le banc en début de saison au PSG. Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. "Blaisou", transféré à la Juventus Turin, a enchaîné six titularisations en Italie, avec son nouveau club.

Il a déjà reçu les éloges de son nouvel entraîneur et de la presse sportive turinoise sur le thème: "Juve, tais-toi et cours. L'exemple, c'est lui", comme l'a titré Tuttosport.

De quoi faire taire ceux qui lui reprochent ses maladresses techniques chroniques. "Vous êtes méchants quand vous dites pieds carrés (rires). J'ai eu la chance de connaître un grand club comme Paris, un grand club comme la Juve, ce n'est pas anodin. Je pense que si j'ai l'opportunité d'être dans un immense club, malgré mes pieds carrés (rires), c'est que j'avais les qualités pour évoluer dans cette équipe-là", s'était-il amusé en début de semaine à Clairefontaine.

Sur le terrain, le plus capé des joueurs de champ a encore une fois multiplié les efforts, surtout en première période. Il a aussi su faire preuve d'autorité pour replacer les siens, indiquant de la main à Lucas Digne la zone à protéger ou encourageant les Français dans un match qui a été de plus en plus disputé, voire haché.

Et puis il y a ce but d'entrée, libérateur, qui a permis aux Bleus de s'en sortir dans la douleur et de reprendre la tête de leur poule.

Anecdote amusante au passage, Matuidi avait déjà marqué dans ce stade Vasil-Levski, il y a un peu plus d'un an, sous les couleurs du PSG. Il avait lancé son équipe en Ligue des champions face au Ludogorets Razgrad (3-1), une victoire nécessaire après un nul contre Arsenal.

Mais l'importance de son nouveau but en Bulgarie est tout autre. A la fin, c'est peut-être celui qui ouvrira aux Bleus les portes de la Russie.

S'ils y vont bel et bien, Matuidi a de (très) fortes chances d'être de la partie, surtout s'il continue sur cette lancée. Bien sûr, il n'a pas tout réussi à Sofia: il a aussi complètement dévissé une frappe pas évidente à négocier au quart d'heure de jeu. Mais pour un "pied carré", c'était bien la moindre des choses.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire