En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Martin Fourcade: "Il faudra compter avec moi"

Dimanche 03 décembre 2017
Martin Fourcade: "Il faudra compter avec moi"
Le Français Martin Fourcade, vainqueur de la poursuite à Ostersund en Suède, le 3 décembre 2017 - Pontus LUNDAHL (TT News Agency/AFP)

"Il faudra compter avec moi", a affirmé Martin Fourcade dimanche à l'issue de son premier succès de la saison lors de la poursuite d'Ostersund, n'oubliant pas de saluer les performances d'ensemble des Français, en tête de la Coupe du monde aussi bien chez les hommes (Fourcade) que chez les dames avec Justine Braisaz.

Q: On imagine que cela fait du bien de renouer avec le succès. Est-ce une délivrance?

R: "C'est une super chose de gagner ici. En dépit du très bon week-end que j'avais fait, je savais que si je repartais sans victoire, on m'en aurait parlé. Je suis super heureux. Mais ce n'est pas une délivrance. En terme de niveau, je n'ai pas montré grand chose de plus que ce que j'avais montré lors des deux premières courses (3 de l'Individuel, 2e du sprint, ndlr). Mais c'est une vraie satisfaction."

Q: Avez-vous douté après vos deux premiers échecs?

R: "Non, je n'avais pas de doutes. Mais j'avais envie de remporter une victoire et de pouvoir aborder la suite de la saison en sachant que j'avais déjà gagné et que j'étais capable de le faire."

Q: Que bilan tirez-vous de cette première étape de Coupe du monde?

R: "Le bilan comptable est excellent. Mais j'ai envie d'aller encore plus vite sur le skis. Je pense que j'en suis capable et que je n'ai pas montré mon meilleur niveau. En terme de lucidité de course et de fiabilité sur le pas de tir, je suis très content de mon week-end. J'ai montré qu'il faudra compter avec moi tout l'hiver. Mais j'aimerais aller encore plus vite pour me donner encore plus de marge sur les skis."

Q: Etes-vous surpris par la densité qu'il y a actuellement sur le circuit?

R: "Oui. Même si je pensais qu'aujourd'hui ce serait plus difficile de l'emporter. Mais sur les deux premières courses, il y avait une densité assez incroyable, avec pas mal d'athlètes qui sont capables de jouer la victoire. Cela va être une saison extrêmement relevée. C'est une saison olympique, donc il ne faut pas s'attendre à ce que les adversaires nous fassent de cadeaux. Mais on ne leur en fera pas non plus, on l'a montré ce week-end."

Q: Vous avez également déjà récupéré la tête du classement général de la Coupe du monde...

R: "Je ne l'ai perdue qu'une journée. Je n'ai pas pour objectif de l'avoir toute l'année, mon objectif c'est vraiment les jeux Olympiques. Donc je suis peut-être un peu plus détaché par rapport aux autres années vis-à-vis de cette place. Mais c'est une super chose de l'avoir, d'avoir Quentin (Fillon-Maillet, ndlr) 2e au général et d'avoir Justine Braisaz en tête chez les filles. C'est un week-end exceptionnel pour l'équipe de France. On va savourer ça."

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire