En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Maradona: Castro était "le plus grand" et comme un "second père"

Samedi 26 novembre 2016
Maradona: Castro était "le plus grand" et comme un "second père"
Diego Maradona à Zagreb pour assister à la finale de Coupe Davis entre la Croatie et l'Argentine, le 25 novembre 2016 - STRINGER (AFP)

Fidel Castro était "le plus grand" et comme "un second père", a déclaré samedi la légende du football, l'Argentin Diego Maradona à Zagreb, après l'annonce du décès du père de la Révolution cubaine, à l'âge de 90 ans.

"C'est une journée horrible. On m'a annoncé la mort de celui qui était le plus grand, sans aucun doute. Fidel Castro est mort. Je suis terriblement triste, parce qu'il était pour moi comme un second père", a expliqué Maradona à Zagreb, où il assiste à la finale de la Coupe Davis de tennis entre la Croatie et l'Argentine.

"El Pibe de oro" a précisé qu'il resterait dans la capitale croate jusqu'à la fin du week-end de Coupe Davis, avant de se rendre à La Havane. Les obsèques sont prévues le dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba (est), deuxième ville du pays.

"Je veux être avec Raul (Castro, président cubain et frère de Fidel), être avec les enfants et avec le peuple cubain qui m'a beaucoup donné", a poursuivi Maradona. "Je veux accompagner Fidel, mon ami. Il sera incinéré. Je veux lui exprimer toute ma gratitude, pour tout".

L'ancien joueur de Naples a séjourné à plusieurs reprises à Cuba, où il a notamment été traité pour sa dépendance à la drogue. Et il a noué une relation d'amitié avec Fidel Castro.

"Il m'a énormément parlé de la drogue, il m'a parlé de la façon d'en sortir, (m'a dit) que je pouvais", a déclaré Maradona, visiblement ému.

Le footballeur s'est rendu pour la première fois à Cuba après son sacre au Mondial-1986 au Mexique au cours duquel il inscrivit son fameux but de la "main de Dieu" contre l'Angleterre.

Maradona arbore un tatouage sur le mollet gauche avec la tête du Lider Maximo, ainsi qu'un autre tatouage, sur le bras droit, du Che Guevara, compagnon d'armes de Fidel Castro.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire