France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Lyon: Ndombélé, un nouveau statut à assumer

Jeudi 18 octobre 2018
Lyon: Ndombélé, un nouveau statut à assumer
Le milieu français Tanguy Ndombélé (d) à la lutte avec l'attaquant islandais Albert Gudmundsson lors d'un match amical, au stade Roudourou de Guingamp, le 11 octobre 2018 - LOIC VENANCE (AFP/Archives)

Sa bonne prestation en Bleu contre l'Islande a marqué les esprits. Le milieu de Lyon Tanguy Ndombélé a pris une nouvelle dimension et va devoir gérer les attentes grandissantes autour de lui, dès vendredi contre Nîmes en L1 (20H45).

"Je l'ai trouvé très bien à l'occasion de son entrée en jeu contre l'Islande. Il a montré que plus le niveau était élevé, plus il était à l'aise, je pense", constate son entraîneur en club Bruno Genesio.

Face aux Allemands (2-1), Ndombélé est entré à la toute fin de la rencontre. Mais il a joué plus longuement contre les Islandais, avec une réelle influence sur la réaction des Bleus, menés à son arrivée sur le terrain avant d'égaliser (2-2).

"Il est revenu avec beaucoup de fraîcheur, de joie aussi, c'est normal. J'espère que cela va déteindre sur l'équipe car souvent les objectifs individuels et les récompenses rejaillissent aussi sur le groupe", poursuit le technicien.

Genesio compte d'autant plus sur lui pour la reprise de la Ligue 1 que l'OL déplore un certain nombre d'absents, notamment pour le poste d'arrière droit mais surtout avec l'indisponibilité du maître à jouer dans l'entrejeu, Nabil Fekir.

- Mise en garde -

Mais à l'extérieur du club aussi, les regards changent. Les comparaisons sont déjà flatteuses pour Ndombélé, dont le profil rappelle, à 21 ans, celui de Mickaël Essien - joueur du club rhodanien entre 2003 et 2005 avant d'être transféré à Chelsea pour 38 millions d'euros.

"Il commence à être connu dans le championnat de France. C'est dans la régularité avec nous qu'il sera plus attendu, forcément, car une sélection cela se mérite et il faut y retourner", prévient Bruno Genesio.

"Pour cela il faut être régulier dans la performance et c'est à ce niveau là que l'exigence sera plus forte", insiste-t-il alors que Lyon peine parfois à se faire violence face à des adversaires dits plus faibles.

Pour sa part, Ndombélé, arrivé à l'OL en provenance d'Amiens il y a quatorze mois, se réjouit - évidemment - de son passage réussi en équipe de France.

"J'espère que je vais revenir, surtout. Je suis content, j'ai passé une bonne semaine, je suis rentré sur les deux matches. Tout le monde m'a bien accueilli. Tout est bon à prendre", a-t-il ainsi confié au micro de L'Equipe 21 après la victoire contre l'Allemagne.

Quelques heures auparavant, en conférence de presse avant d'affronter la Nationalmannschaft, il avait affiché son assurance. "Si je suis là, c'est que j'ai des choses à montrer, moi aussi et je reste assez confiant sur cela", avait-il confié.

"On a toujours eu une exigence envers lui comme envers les autres", rappelle Genesio.

"Mais peut-être peut il y avoir une mise en garde par rapport à tout ce qui va lui arriver avec un statut nouveau d'international et tout ce que cela peut impliquer autour de lui, des rappels à lui faire pour qu'il soit vigilant vis-à-vis de tout cela", reconnaît l'entraîneur lyonnais.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire