France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue des Nations: l'Allemagne privée de Reus et Gündogan

Mardi 09 octobre 2018
Ligue des Nations: l'Allemagne privée de Reus et Gündogan
Séance d'entraînement pour les joueurs de l'Allemagne à Berlin, le 9 ocotbre 2018 - Tobias SCHWARZ (AFP)

Quelques cinq mille jeunes enthousiastes et démonstratifs ont assisté mardi à Berlin au premier entraînement en public de l'équipe d'Allemagne depuis le désastre du Mondial, sans Marco Reus ni Ilkay Gündogan, deux cadres qui manqueront les matches de Ligue des Nations contre les Pays-Bas samedi et la France mardi.

Reus, fer de lance de l'attaque de Dortmund, actuellement en tête de la Bundesliga, souffre d'un genou, et Gündogan s'est blessé à une cuisse en Ligue des champions avec Manchester City à Hoffenheim (victoire de City 2-1).

Leon Goretzka, le milieu de terrain du Bayern Munich, n'est lui pas arrivé au rassemblement comme prévu mardi. Souffrant de problèmes musculaires, il est resté à Munich pour des examens complémentaires. La Fédération allemande DFB ne pouvait pas dire mardi s'il viendrait ou non rejoindre finalement l'équipe.

Le défenseur de Chelsea Antonio Rüdiger (aine) est également absent, tout comme deux néo-internationaux forfaits de dernière minute: le très prometteur milieu de terrain Kai Havertz, victime d'une contusion à un genou samedi en Bundesliga avec Leverkusen, et l'avant-centre de Fribourg Nils Petersen (épaule).

Deux joueurs n'ont pas participé à l'entraînement de mardi: le gardien de Francfort Kevin Trapp et le latéral Jonas Hector, restés au repos à l'hôtel.

L'ossature habituelle de joueurs du Bayern Munich est bien là, en revanche, mais leur fraîcheur mentale pose question, alors que leur club traverse une grave crise de résultats avec quatre matches consécutifs sans victoire, dont une fessée 3-0 à domicile samedi contre Mönchengladbach.

Pour l'Allemagne et surtout pour son sélectionneur Joachim Löw, ces deux matches de Ligue des Nations revêtent pourtant une importance cruciale.

Personne n'a oublié l'humiliation de l'élimination au premier tour du Mondial. Et dans les couloirs de la Fédération allemande, on reconnaît volontiers que le coach champion du monde 2014 est désormais "en sursis", même si aucun dirigeant ne l'a déclaré publiquement.

En cas de mauvais résultats, l'Allemagne pourrait avoir à disputer le 19 novembre à Gelsenkirchen contre les Pays-Bas un match décisif pour la relégation en groupe B de la Ligue des Nations. Une "descente" serait une nouvelle humiliation et mettrait le sélectionneur dans une situation plus que délicate.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3