France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue des champions: Liverpool s'écroule à Belgrade et offre un peu de répit à Paris

Mardi 06 novembre 2018
Ligue des champions: Liverpool s'écroule à Belgrade et offre un peu de répit à Paris
Le bonheur des joueurs de l'Etoile Rouge, vainqueurs de Liverpool avec notamment un doublé de Milan Pavkov (N.9) à Belgrade, le 6 novembre 2018 - Pedja Milosavljevic (AFP)

En s'inclinant mardi 2-0 à Belgrade face à l'Étoile Rouge lors de la quatrième journée de Ligue des champions, Liverpool a rendu une pâle copie et relancé le groupe C, puisque l'écart se réduit avec le PSG, neutralisé à Naples (1-1).

Dans ce groupe de la mort, on a donc maintenant Liverpool et Naples avec 6 points, PSG avec 5 points et l'Etoile Rouge avec 4. Infernal !

Sans Roberto Firmino dans le 11 de départ, au profit de Daniel Sturridge, les Anglais sont apparus bien inoffensifs pendant une bonne partie de la rencontre.

Un doublé de l'attaquant serbe Milan Pavkov dès la première demi-heure a scellé le résultat et créé sûrement l'un des plus grands exploits européens pour l'Étoile Rouge de Belgrade, après la conquête du titre de C1 en 1991. Les Serbes ont également enregistré leur première victoire en Ligue des Champions depuis 26 ans.

- Première mi-temps à sens unique -

Si ce n'est dans la possession (46% pour Belgrade contre 54% pour Liverpool), les Serbes ont largement dominé la première mi-temps comptant 4 tirs cadrés après 45 minutes contre aucun pour les Reds.

Daniel Sturridge aurait pu donner la tête à Liverpool (17e) mais l'attaquant anglais a manqué inexplicablement sa reprise devant le but vide sur un centre de Sadio Mané.

Les visiteurs britanniques ont payé cette inefficacité cinq minutes plus tard, quand, sur un corner parfaitement frappé par Marko Marin, le N.9 Milan Pavkov s'est élevé dans les airs, complètement démarqué, et a asséné une tête placée pour le 1-0 (22e).

La réponse attendue de Liverpool n'est pas venue et, au contraire, c'est Pavkov qui a inscrit un doublé (29e), sur une action construite entièrement par lui-même. L'attaquant serbe a ainsi réussi à se démarquer de Georginio Wijnaldum pour décocher une frappe croisée puissante depuis l'extérieur de la surface.

- Une réaction bien timide des Reds -

A la mi-temps, l'entraîneur de Liverpool Jurgen Klopp a décidé de changer d'hommes sans changer de système. Daniel Sturridge est remplacé par le Brésilien Roberto Firmino, tandis que le jeune prodige Trent Alexander-Arnold a laissé sa place Joe Gomez, du poste pour poste dans les deux cas.

Au retour des vestiaires, les Reds ont alors pris la mesure de ce match et ont enchaîné les occasions. Mohamed Salah a buté sur le gardien canadien Milan Borjan (71e) avant de trouver le poteau sur le corner consécutif. Dix minutes plus tard, sur une touche longue de Gomez, l'Égyptien a vu sa reprise une nouvelle fois arrêtée par Borjan.

La seconde période a vu finalement une baisse de l'intensité importante dans le jeu, les Serbes préférant cadenasser un peu plus la rencontre, sans toutefois compromettre une volonté certaine de se projeter vers l'avant en contre.

Le PSG est prévenu: son déplacement à Belgrade ne sera pas facile le 11 décembre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire