En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Ligue 1: Saint-Etienne n'y arrive toujours pas

Dimanche 03 décembre 2017
Ligue 1: Saint-Etienne n'y arrive toujours pas
L'attaquant argentin Emiliano Sala égalise pour Nantes face à Saint-Etienne, le 3 décembre 2017 à Geoffroy-Guichard - ROMAIN LAFABREGUE (AFP)

Un seul succès en dix matches de L1! Saint-Etienne, qui n'a plus gagné depuis le 14 octobre contre Metz, a concédé le nul face à Nantes (1-1), dimanche au stade Geoffroy-Guichard, au terme d'un match peu emballant de la 16e journée.

Les Stéphanois, qui restaient sur une défaite 3-0 à Bordeaux, végètent au 12e rang, avant de jouer à Marseille puis contre Monaco, deux cadors qui ne leur ouvrent guère de meilleures perspectives.

"On va se satisfaire de ce point. Les joueurs donnent tout. L'état d'esprit est bon", a insisté l'entraîneur des Verts, Julien Sablé.

De leur côté, les Nantais, qui alignaient les mêmes joueurs victorieux contre Monaco (1-0) le 28 novembre, restent 5es du classement avec trois longueurs d'avance sur Rennes (6e).

"Nous avons eu des occasions mais Saint-Etienne également et au final, c'est un bon résultat", s'est satisfait l'entraîneur du FCN, Claudio Ranieri dont l'équipe restait sur quatre défaites en déplacements, Coupe de la Ligue comprise.

Pourtant, les Verts peuvent nourrir des regrets sur la première période au cours de laquelle Bryan Dabo a tiré sur la barre (11e) alors que Loïc Perrin aurait dû obtenir un penalty pour une faute de Chidozie Awaziem (20e).

Vincent Pajot a toutefois donné l'avantage à l'ASSE d'un tir décoché d'une trentaine de mètres se logeant dans la lucarne (38e). Et le gardien Ciprian Tatarusanu a dû s'interposer sur deux belles tentatives de Loïs Diony et de Saidy Janko (31e, 42e) mais aussi après la mi-temps face à Kevin Monnet-Paquet (67e).

- "Le lot des équipes fébriles" -

Mais les Verts ont de nouveau été handicapés par la sortie sur blessure de leur défenseur central et capitaine Loïc Perrin, touché derrière la cuisse gauche (56e). "C'est le lot des équipes fébriles. Nous avons perdu un joueur. On a senti que cela avait crispé un peu tout le monde", a analysé Sablé. Reverra-t-il son capitaine avant 2018?

Cinq minutes plus tard, Nantes a réussi à égaliser par Emiliano Sala, au pressing entre Léo Lacroix et Kevin Théophile-Catherine et qui envoyait involontairement de la tête un ballon qu'il a contré sur un dégagement de Lacroix (61e).

Peu avant, l'arbitre avait refusé aux Nantais un but de Sala pour un hors-jeu inexistant au regard des ralentis (54e). "Tout le monde peut faire l'erreur", a admis Claudio Ranieri plus inquiet en revanche "de la blessure à une cheville de Valentin Rongier" sorti la mi-temps. Enervé, Ranieri a même essayé, avec son président Waldemar Kita, et le joueur lui même, pieds nus pour montrer la plaie, de rencontrer les arbitres à la pause pour se plaindre. En vain, selon les images de beIN Sports.

- Ngom rate la balle de match -

Dans l'ensemble, la seconde période a plutôt été à l'avantage des Canaris ce qui fait dire à l'entraîneur stéphanois Julien Sablé que les Verts ont peut-être perdu "trois points avant la mi-temps mais en ont sauvé un au final".

Car les Nantais ont tenté jusqu'au bout d'arracher la victoire qu'ils auraient pu obtenir dans le temps additionnel si Santy Ngom avait cadré sa reprise de la tête sur un centre délivré de l'aile droite alors que la position était idéale (90e+4).

Et Stéphane Ruffier s'est employé à sauver les Verts devant Sala (66), Santy Ngom (76e) et sur un coup franc joué par Lucas Lima (90e) alors qu'un tir de Yacine Bammou passait de peu à côté (60e).

"Chaque fois que Ngom a touché le ballon, c'était bien. Il a eu deux occasions mais il a peut-être été pris par l'émotion car en réserve, il aurait marqué", a confié Ranieri.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire