France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue 1: "Je ne pense pas aux joueurs qui ne sont pas là", affirme Jardim

Samedi 11 août 2018
Ligue 1: "Je ne pense pas aux joueurs qui ne sont pas là", affirme Jardim
L'entraîneur portugais de Monaco Leonardo Jardim lors de la victoire à Nantes en L1 le 11 août 2018 - LOIC VENANCE (AFP)

Contre Nantes, Monaco a encore donné une leçon de réalisme, samedi, malgré les départs cet été et les absences de cadres, qui laissent froid l'entraîneur, Leonardo Jardim: "Moi je ne pense pas aux joueurs qui ne sont pas là".

Q: Pour vous le tournant du match est-il l'entrée de Falcao et le fait de faire reculer Jovetic d'un cran ?

R: "Bien sûr qu'on a marqué nos trois but après ce moment-là, mais on avait préparé un plan de jeu où en première mi-temps on donnait un peu le ballon à l'adversaire, parce que nous savions que cette équipe aime beaucoup jouer le ballon et on a joué en contre. Nous n'étions pas assez efficaces pour marquer un but. En deuxième mi-temps, avec plus d'espace, on a pensé que c'était le meilleur moment pour faire entrer Falcao en pointe parce qu'il ne pouvait pas jouer plus de 20/25 minutes. Et il nous a donné d'autres capacités offensives et de l'efficacité. Il a donné une passe décisive, il a marqué un but. Les joueurs ont joué avec une très bonne attitude, ils ont bien respecté le planning et la stratégie. Les joueurs qui sont entrés ont apporté beaucoup et nous sommes très contents".

Q: On a encore une fois l'impression que malgré les départs et les absences, c'est toujours le même Monaco qu'on retrouve....

R: "Nous travaillons pour réussir. Moi je ne pense pas aux joueurs qui ne sont pas là, nous travaillons pour faire progresser les joueurs qui sont là. C'est notre job tous les ans et cette année n'est pas différente. Bien sûr que nous avons des joueurs jeunes, des joueurs qui jouent pour la première fois en Ligue 1. Mais nous continuons à travailler pour que cette jeunesse progresse et pour rester compétitifs. C'est important pour le projet de Monaco, valoriser les joueurs, former les joueurs mais aussi gagner des matches".

Q: Vous avez parlé longuement à Miguel Cardoso, votre homologue nantais et compatriote, après le match, que lui avez vous dit ?

R: "La première chose: bienvenue en France, bienvenue dans le championnat français. Je lui ai parlé un peu de ce qui se passe ici, du championnat, des situations, de la culture, de la façon de jouer. C'est beaucoup de choses (à découvrir) pour les Portugais, les premiers mois, ça peut être difficile. Quand je suis arrivé à Monaco il y a 5 ans, personne ne m'a parlé, j'ai dû découvrir seul les choses. Aujourd'hui, j'ai essayé de l'aider lui. Je pense qu'il va faire un bon travail. Il a un jeu de qualité, toutes ses équipes aiment avoir la possession du ballon, c'est important, mais il y a aussi l'efficacité et être bien défensivement. Il faut essayer de rassembler tout ça et ça c'est le travail. Mais je crois qu'il va faire un bon travail".

Propos recueillis en conférence de presse

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire