En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les Bleus du jeudi: Payet et Rami décisifs

Vendredi 15 septembre 2017
Les Bleus du jeudi: Payet et Rami décisifs
Adil Rami (d), auteur de l'unique but de Marseille face à Konyaspor au Vélodrome - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT (AFP)

Dimitri Payet a été l'auteur d'un match moyen mais aussi d'une passe décisive, et Adil Rami celui du but de la victoire de Marseille contre Konyaspor (1-0), jeudi en Europa League.

BLEU CIEL

Dimitri Payet s'est démené contre Konyaspor (1-0), avec néanmoins beaucoup de déchet dans son jeu, des passes imprécises, des incompréhensions sur des mouvements avec ses partenaires et des frappes non cadrées (15e, 59e). Mais il a délivré sur corner la passe décisive pour le but vainqueur d'Adil Rami. S'il doit monter en régime après avoir été absent un mois sur blessure - c'était son second match en quatre jours - il a su se montrer décisif, ce qui compense sa partie laborieuse. "Dimitri Payet a été longtemps absent, il a surtout besoin du rythme de la compétition, lui aussi est monté en puissance au cours du match", a estimé son entraîneur, Rudi Garcia. Rami, lui, a fait le travail défensivement mais a surtout lui aussi été décisif en plaçant sa tête au deuxième poteau.

BLEU DE TRAVAIL

Nabil Fekir a été le seul, avec le gardien Anthony Lopes, à avoir été à la hauteur de son niveau avec Lyon chez l'Apollon Limassol (1-1). Le meneur a été dangereux à la 21e minute avec un tir sur le petit filet sur une position excentrée. Mais le capitaine lyonnais a été desservi par le manque de cohésion collective autour de lui. Sa relation avec l'avant-centre Mariano reste à améliorer.

Olivier Giroud, titularisé avec Arsenal contre Cologne (3-1) dans une équipe bis (afin de préserver manifestement les titulaires pour le choc dominical à Chelsea), a beaucoup pesé sur la défense, même s'il n'a jamais réussi le dernier geste, malgré ses quelques occasions franches. Un déchet quelque peu dissimulé par la victoire londonienne, mais pas sûr qu'il ait marqué des points dans son match avec Alexandre Lacazette.

BLEU NUIT

Côté droit avec l'OM, Florian Thauvin a été volontaire aussi mais brouillon, et moins impliqué que Payet. "Flotov" traverse une moins bonne période depuis quelques semaines.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire