France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Kitesurf: à 80 ans, l'envolée perpétuelle de l'ancien gymnaste Kauko Heikkinen

Jeudi 07 juin 2018
Kitesurf: à 80 ans, l'envolée perpétuelle de l'ancien gymnaste Kauko Heikkinen
L'ancien gymnaste finlandais Kauko Heikkinen, 80 ans, lors d'une session de kitesurf, le 26 mai 2018 à Vaasa - Olivier MORIN (AFP)

Le sport, tous les jours: c'est le secret de longévité du Finlandais Kauko Heikkinen. A 80 ans, cet ancien gymnaste, double olympien, continue encore de rendre les jeunes has been.

Il glisse, il vole, il tombe mais se relève toujours. Son passe-temps d'octogénaire le porte bien loin des maisons de retraite, des parties de cartes et des après-midi au chaud près d'une cheminée.

C'est lui, qui, en 2000 - à 63 ans, donc - a introduit en Finlande le kitesurf. "J'ai commencé le kitesurf en 2000, avant j'ai fait du windsurf pendant 20 ans", raconte le Finlandais à l'AFP.

Yeux bleus glace et allure sèche, l'ancien gymnaste n'a besoin que de quelques échauffements avant de s'élancer. Qu'il gèle l'hiver sur des océans figés, ou qu'il fasse beau comme lors de cette séance d'entraînement en mai dernier où les vents étaient forts - 25 noeuds - près de Vaasa (ouest de la Finlande), l'octogénaire déploie ses ailes et fait oublier son âge, avec des gestes qui transpirent la maîtrise.

Après une carrière bien remplie de gymnaste, qui l'a mené aux Jeux olympiques de Rome (1960, 6e) et à ceux de Tokyo (1964, 40e), il lui paraissait absolument impossible de se mettre en retraite du sport.

"Après mes années olympiques, je n'ai jamais cessé de bouger, de faire du sport. Bouger me maintient en bonne forme. C'est mon secret, faire de l'exercice et se nourrir sainement", explique-t-il. "Après ma carrière, je suis devenu l'entraîneur national des filles, en gymnastique. Et puis j'ai eu envie d'utiliser toute cette expérience pour faire des choses fun... mais pour moi".

Kauko Pertti Juhani Heikkinen a donc goûté au snowboard et au télémark. Pendant longtemps, il s'est rendu chaque année une à deux semaines pour en faire en Italie, dans les Dolomites. Il fait d'ailleurs toujours un peu de télémark. "Je fais du sport tous les jours, plus ou moins, avec une quarantaine de kilomètres à vélo par semaine, et de la natation et un peu de gymnastique encore deux à trois fois par semaine".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire