France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

JO: le Comité olympique américain annonce le départ de son président à la fin de l'année

Lundi 10 septembre 2018
JO: le Comité olympique américain annonce le départ de son président à la fin de l'année
Le président du Comité olympique américain Larry Probst, le 25 septembre 2017 à¨Park City - Maxx Wolfson (GETTY/AFP/Archives)

Le Comité olympique américain (USOC), englué récemment dans un vaste scandale d'abus sexuels touchant sa Fédération de gymnastique, a annoncé lundi que Larry Probst, son président, quitterait ses fonctions à la fin de l'année.

Probst sera remplacé, à compter du 1er janvier 2019, par Susanne Lyons, ancienne directrice générale de l'USOC, a indiqué le comité olympique.

"Nous ferons tout notre possible pour regagner la confiance de nos athlètes, et plus particulièrement de ceux qui ont été victimes d'abus sexuels", a déclaré Suzanne Lyons.

Suzanne Lyons avait été remplacée à son poste de directrice générale de l'USOC par Sarah Hirshland, une ancienne dirigeante de la Fédération américaine de golf, en juillet dernier.

"Je pense que le changement a du bon et que dans certains domaines, il faut effectuer des changements pour aller de l'avant. Nous allons commencer à le faire avec le comité exécutif et avec Sarah (Hirshland)", a ajouté Suzanne Lyons.

Le départ de Larry Probst intervient à la suite de l'affaire Larry Nassar, ce médecin de la Fédération américaine de gymnastique condamné pour avoir abusé sexuellement de centaines de gymnastes pendant deux décennies; et alors que des enquêtes sont en cours sur d'autres faits d'agressions sexuelles impliquant des taekwendoïstes et des nageurs.

"Nous avons fait défaut à nos athlètes", a réagi Probst. "Je suis en haut de la chaîne donc je prends cela très personnellement. Nous sommes vraiment désolés pour ce qu'il s'est passé", a-t-il ajouté, soulignant qu'il s'agissait du "moment idéal" pour partir, compte tenu de la prise de fonction de Mme Hirshland et de la possibilité de maintenir Mme Lyons à une fonction majeure, permettant la présence de deux femmes à des postes clés de l'USOC.

"Un changement de culture est nécessaire. Je pense qu'elles vont mener l'esprit (de l'organisation) dans une direction positive", a salué le dirigeant.

Probst a également indiqué qu'il allait rencontrer le président du Comité international olympique, Thomas Bach, pour "voir s'il existe un rôle pour (lui) dans le mouvement olympique".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire