En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

JO-2024: "la clé" c'est l'accord "gagnant-gagnant" avec Los Angeles , estime Hidalgo

Lundi 10 juillet 2017
JO-2024: "la clé" c'est l'accord "gagnant-gagnant" avec Los Angeles , estime Hidalgo
- Patrick KOVARIK (AFP/Archives)

L'objectif de Paris est d'obtenir les jeux Olympiques en 2024, a rappelé lundi, à la veille d'un vote décisif du CIO à Lausanne, la maire de la capitale Anne Hidalgo, "confiante" dans la possibilité d'"écrire une belle histoire" avec Los Angeles, l'autre ville encore en lice.

"Pour nous c'est 2024, on est engagés dans 2024", a affirmé Anne Hidalgo sur France Inter. "C'est pour ça que nous nous sommes engagés et c'est le mandat que nous avons", a-t-elle répété alors qu'une session extraordinaire du CIO doit valider mardi l'attribution simultanée en septembre des jeux Olympiques 2024 et 2028.

Reste une inconnue qui ne devrait pas être levée avant le 13 septembre à Lima: l'ordre d'attribution des Jeux, même si selon les observateurs, Paris semble avoir une longueur d'avance pour 2024, Los Angeles ayant entrouvert la porte début juin à 2028.

"Je pense que la clé c'est peut-être dans l'accord que ces deux maires de ces deux villes, avec le CIO, pourront proposer", a déclaré la maire de Paris, rappelant "la belle relation d’amitié" qu'elle entretient avec Eric Garcetti, le maire de Los Angeles.

"Le CIO a raison, il propose un chemin qui est un chemin qui doit être gagnant pour les deux villes et pour le CIO", a-t-elle estimé, soulignant qu'"engager sa ville dans les jeux Olympiques, c'est un risque politique" pour un maire et que "beaucoup de villes se sont arrêtées en chemin".

"Le CIO a eu raison, c'est visionnaire de sa part, (...) de se dire comment on fait en sorte que ces Jeux puissent être gagnant-gagnant et que les villes ne considèrent pas que le risque politique est tel qu'elles n'ont pas à y aller", a-t-elle ajouté.

"J'ai vraiment confiance, je crois qu'on peut écrire une belle histoire entre Paris et Los Angeles. Et notamment le fait qu'il y ait cette amitié entre Eric Garcetti et moi-même peut nous permettre de faire une proposition au CIO qui fasse trois gagnants", a conclu Mme Hidalgo.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire