En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

JO-2018: Chloë Trespeuch "rêve d'un triplé" bleu en snowboardcross

Jeudi 08 février 2018
JO-2018: Chloë Trespeuch "rêve d'un triplé" bleu en snowboardcross
La snowboardcrosseuse Chloë Trespeuch, lors de la présentation de la délégation française pour les Jeux de Pyeongchang, le 4 octobre 2017 à Paris - FRANCK FIFE (AFP/Archives)

Médaillée de bronze en 2014 à Sotchi, la Française Chloë Trespeuch "rêve d'un triplé" bleu pour une très forte équipe de France féminine de snowboardcross lors des Jeux Olympiques de Pyeongchang.

"Je rêve d'un triplé. Une force d'équipe comme ça, ça fait rêver", a déclaré Trespeuch jeudi lors d'une conférence de presse au Club France.

Deux des quatre Françaises engagées le vendredi 16, Chloë Trespeuch et Charlotte Banks, ont en effet gagné des épreuves de Coupe du Monde cette saison, alors que les deux autres, Nelly Moenne Loccoz et Julia Pereira de Sousa, sont montées plusieurs fois sur le podium.

Au classement général de la Coupe du Monde de snowboardcross, Trespeuch est 2e, Bankes 3e, Moenne Loccoz 4e et Pereira de Sousa 7e.

Interrogée sur la possibilité d'un triplé français en snowboardcross, à l'image de ce qu'avaient réussi les garçons du skicross en 2014, Trespeuch a donc estimé que son équipe était "à ce niveau-là aussi".

"On est toutes capables d'aller chercher une médaille dans l'équipe. Donc oui, je rêve d'un triplé. Parce que franchement c'est envisageable", a-t-elle dit.

"On est capables de faire le triplé", a également estimé Nelly Moenne Loccoz, montée quatre fois sur le podium cette saison et deux fois vice-championne du monde.

Mais au-delà de la performance collective, Chloë Trespeuch a tout de même rappelé qu'elle s'entraînait "pour le titre".

"Dès que j'ai un coup de mou à l'entraînement, je me dis +la médaille d'or, tu la veux+. Ca me redonne de l'énergie pour faire des entraînements intenses. C'est clairement ça l'objectif", a-t-elle expliqué.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire