France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Italie: la Roma sous pression

Samedi 01 décembre 2018
Italie: la Roma sous pression
L'entraîneur de l'AS Rome Eusebio Di Francesco donne des instructions lors du match contre le Real Madrid en Ligue des champions, le 27 novembre 2018 à Rome - Filippo MONTEFORTE (AFP/Archives)

Seulement septième du championnat d'Italie, l'AS Rome est sous pression et sous tension avant de recevoir l'Inter Milan dimanche dans le choc de la 14e journée, qui verra aussi la Juventus Turin, intouchable leader, se déplacer sur la pelouse de la Fiorentina samedi.

Une qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions sous les sifflets ! Battue 2-0 mardi par le Real Madrid, la Roma a quitté son Stadio Olimpico accompagnée par la bronca de supporters excédés par les mauvais résultats enregistrés cette saison.

Les Giallorossi sont certes sortis d'un groupe de Ligue des Champions assez simple (CSKA Moscou et Viktoria Plzen en plus du Real) mais ils sont très loin en Serie A des objectifs fixés.

Avant d'accueillir l'Inter (3e) de leur ancien entraîneur Luciano Spalletti, les Romains ne sont en effet que 7e, même si la 4e place, qualificative pour la C1, n'est pas si loin, à quatre longueurs seulement.

Eusebio Di Francesco doit tout de même trouver des solutions alors que la presse italienne évoque un possible départ en cas de nouvelle défaite dimanche contre l'Inter, qui s'accompagnerait de celui du directeur sportif espagnol Monchi.

Problème pour Di Francesco: le rythme des blessures ne faiblit pas et il sera privé dimanche de Dzeko, Pellegrini, De Rossi et El Shaarawy.

Qualifiée elle aussi pour les 8e de finale de la Ligue des Champions, la Juventus n'a pas tous ces problèmes. Avec son bilan presque parfait - 12 victoires et un nul -, l'équipe turinoise a déjà creusé un écart considérable.

Avant d'aller à Florence, Ronaldo et les autres ont en effet déjà huit points d'avance sur Naples, qui de son côté ne jouera que lundi, sur le terrain de l'Atalanta Bergame (9e).

La Juve se méfiera tout de même de la Fiorentina, qui accumule les matches nuls et reste coincée en milieu de tableau (10e) mais qui trouve toujours une motivation particulière lors des matches face aux Bianconeri.

"Ca n'est pas un piège mais un match difficile. La Fiorentina est bien préparée et elle n'a pas encore perdu à domicile. Et pour eux, c'est le match le plus important de la saison", a ainsi déclaré vendredi l'entraîneur turinois Massimiliano Allegri.

Quatrième, la Lazio Rome se déplacera dimanche à Vérone pour y affronter le Chievo, lanterne rouge du championnat.

L'AC Milan (5e) de son côté recevra Parme, toujours dimanche. Le promu est une belle surprise de la saison, classé 6e et porté par les jambes toujours rapides de Gervinho.

Le programme:

. Samedi 1er décembre

(15h00) SPAL - Empoli

(18h00) Fiorentina - Juventus

(20h30) Sampdoria Gênes - Bologne

. Dimanche 2 décembre

(12h30) AC Milan - Parme

(15h00) Frosinone - Cagliari

Sassuolo - Udinese

Torino - Genoa

(18h00) Chievo Vérone - Lazio Rome

(20h30) AS Rome - Inter Milan

. Lundi 3 décembre

(20h30) Atalanta Bergame - Naples

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire