France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Imbroglio Gazélec Ajaccio-Paris FC: retour à la case départ

Lundi 03 décembre 2018
Imbroglio Gazélec Ajaccio-Paris FC: retour à la case départ
La LFP rétablit le score initial du match Ajaccio-Paris FC (1-1), classement de Ligue 2 modifié - DENIS CHARLET (AFP/Archives)

Nouvel épisode dans l'affaire du résultat contesté du match Gazélec Ajaccio – Paris FC de la 1re journée de Ligue 2: la Ligue de football professionnel (LFP) a rétabli le score initial de 1-1 et modifié en conséquence le classement, après refus de conciliation du CNOSF par le PFC.

"Par son courrier en date du 29 novembre, le Paris FC a décidé de ne pas accepter la conciliation du CNOSF (Comité national olympique et sportif français) concernant la rencontre GFC Ajaccio – Paris FC. En conséquence, le résultat du match GFC Ajaccio – Paris FC (1ère journée) est ramené au score de 1-1", expose la Ligue dans un communiqué lundi.

Le Gazélec Ajaccio, sur son site, "tient à remercier monsieur Pierre Ferracci (président du PFC) qui, dès le début de ce dossier, avait fait savoir que sa seule demande, compte-tenu des faits, était que le Paris FC puisse bénéficier des trois points de la victoire dans le cas où le Gazélec, dont la bonne foi a été démontrée, conserve lui le point du match nul".

A l'origine d'une série de procédures sans fin, il était reproché au club corse d'avoir aligné le 27 juillet Aaron Boupendza qui "devait encore purger un match de suspension" hérité de la saison passée quand il évoluait en National avec le Pau FC.

Ironie de l'histoire, non seulement Boupendza est entré en cours de partie le 27 juillet, mais il a été exclu dans les arrêts de jeu pour un 2e avertissement.

Fin août, la commission des compétitions de la Ligue, en première instance, avait donné victoire du Paris FC (1-0) sur tapis vert.

Puis la Commission d'appel était revenue sur la décision, réinstaurant le match nul.

Mais à la suite d'un recours du PFC auprès du CNOSF, celui-ci avait émis auprès de la Ligue une proposition de conciliation visant à rétablir la sanction initiale (victoire 1-0 du Paris FC). Le Bureau de la LFP avait alors confirmé le 16 novembre le match perdu par le Gazélec Ajaccio. Avant ce nouveau revirement.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3