France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Hand Starligue: Paris reste invaincu, Nantes reste en tête

Mercredi 05 décembre 2018
Hand Starligue: Paris reste invaincu, Nantes reste en tête
Le Paris SG a remporté le choc de la 12e journée du Championnat de France contre Chambéry 26 à 22, le 5 décembre 2018 - JDEMARCY (afp.com/Archives)

Le Paris SG a remporté le choc de la 12e journée du Championnat de France de handball contre Chambéry 26 à 22, mercredi, alors que Nantes a conservé la première place grâce à sa victoire à Nîmes 30 à 25.

Les Parisiens sont les derniers à être invaincus en Starligue avec dix victoires et un match nul (21 points), et se déplaceront à Montpellier dimanche en match en retard, pour tenter de détrôner les Nantais (22 points) du fauteuil de leader.

Mercredi à Coubertin, les Chambériens, auteurs d'un excellent de saison (19 points) ont eu du mal à bouger une défense parisienne très solide et ont enregistré leur deuxième revers de rang après s'être inclinés contre Montpellier dans leur "phare" il y a six jours (29-22).

Le duel au sommet s'est résumé à un affrontement des gardiens entre l'Espagnol Rodrigo Corrales (17 arrêts) pour les Parisiens et Yann Genty pour les Savoyards (15 arrêts).

En attaque, l'ailier gauche allemand Uwe Gensheimer, meilleur marqueur de la soirée avec sept réalisations, a une nouvelle fois affolé les compteurs à 100% au tir alors que le travail des pivots Luka Karabatic et Henrik Toft Hansen s'est révélé également essentiel (trois pour le Français, quatre pour le Danois).

Accrochés pendant plus de quarante minutes, les joueurs de Raul Gonzalez ont bénéficié de la muraille Corrales, infranchissable pendant six minutes en seconde période, et du réveil de Nedim Remili, jusque-là discret, pour faire le trou (21-17, 48e).

Les Parisiens entament ainsi de la meilleure des façons un long marathon en décembre contre les cadors à l'échelon national: après Chambéry puis Montpellier dimanche, ils affronteront à deux reprises Nantes, une fois à Coubertin en quart de finale de la Coupe de la ligue, puis en Championnat pour le dernier match de la phase aller le 20 décembre.

Le leader nantais, qui compte un match de plus que le Paris SG, est allé chercher sa onzième victoire de la saison, contre une défaite (22 points), à Nîmes 30 à 25.

Les joueurs de Thierry Anti, tenus en échec en Ligue des champions dimanche en Slovénie contre Celje (20-29), ont été mis en difficulté dans le Gard pendant une bonne demi-heure (un but de retard à la mi-temps, 16-15), avant de mettre un gros coup d'accélérateur au retour des vestiaires.

Montpellier bouclera la 12e journée contre Saint-Raphaël, et voudra rejoindre Chambéry et Nîmes, tous deux avec 19 points, à la 3e place, avant la réception au sommet contre le PSG dans sa salle René-Bougnol.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire