En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Formule 1: pour Chase Carey, Honda est "engagé" à long terme

Mercredi 13 septembre 2017
Formule 1: pour Chase Carey, Honda est "engagé" à long terme
Le patron de la Formule 1, l'Américain Chase Carey, sur le circuit de Monza, avant le départ du GP d'Italie, le 3 septembre 2017 - ANDREJ ISAKOVIC (AFP)

Le patron de la Formule 1, l'Américain Chase Carey, a indiqué mercredi qu'il était confiant dans le fait que Honda resterait "engagé" à long terme dans la discipline alors que le motoriste japonais est au bord du divorce avec McLaren, la seule écurie qu'il équipe actuellement.

"Honda est un important partenaire", a rappelé Chase Carey à Singapour lors d'une conférence de presse organisée avant le Grand Prix qui aura lieu dimanche dans la cité-Etat.

Liberty Media, qui a déboursé 4 milliards d'euros pour prendre le contrôle de la F1 et qui a placé Carey à sa tête, a tout intérêt à voir un maximum de motoristes s'affronter.

Actuellement seuls Mercedes, Ferrari, Renault et Honda sont en lice dans la catégorie reine.

Carey s'est entretenu avec des dirigeants de Honda lors du Grand Prix d'Italie à Monza il y a deux semaines.

"Ils m'ont semblé excités par ce que nous projetons de faire de ce sport", a-t-il assuré.

Selon lui, Honda va rester "engagé dans le futur" de la F1.

Des rumeurs plus qu'insistantes font état depuis plusieurs jours d'un accord conclu entre McLaren et Renault, qui prendrait la place de Honda en tant que fournisseur moteur.

Le groupe nippon, revenu en F1 en 2015 et à la peine depuis, resterait en F1 l'année prochaine en apportant son bloc propulseur à Toro Rosso, la petite soeur de l'écurie Red Bull, toutes deux équipées par Renault cette saison.

Pour contenter Renault, Toro Rosso accepterait de voir partir l'un de ses pilotes, l'Espagnol Carlos Sainz Jr, chez l'écurie française.

Et l'autre Espagnol du plateau, Fernando Alonso, frustré de ne pas pouvoir se battre pour les premières places à cause de son moteur Honda défaillant, accepterait lui de rester chez McLaren en 2018.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire