En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Fed Cup: la France tente de sauver sa peau face à l'Espagne

Vendredi 21 avril 2017
Fed Cup: la France tente de sauver sa peau face à l'Espagne
La Française Pauline Parmentier, le 26 mars 2017 à Miami face à Johanna Konta - JULIAN FINNEY (Getty/AFP/Archives)

Secouée par les défections, l'équipe de France de Fed Cup va tenter de sauver sa place dans l'élite face à l'Espagne, encore bien plus diminuée qu'elle, samedi et dimanche à Roanne.

Pas plus qu'en Coupe Davis le capitaine Yannick Noah n'a réussi à susciter l'union sacrée autour de maillot bleu. Sur la terre battue de la Halle André-Vacheresse, il n'y aura ni Caroline Garcia, N.2 nationale, ni Océane Dodin, N.4.

Certes la Lyonnaise, blessée, a une excuse validée par la Fédération (FFT), au contraire de la Nordiste, qui s'expose à un passage devant une commission de discipline et à des sanctions. Mais leurs cas ne sont pas si différents sur le fond car les deux joueuses avaient fait savoir depuis longtemps que la campagne 2017 ne les intéressait pas, bien que la France reste sur une belle finale perdue de justesse face aux Tchèques en novembre à Strasbourg, dans une ambiance enthousiasmante.

Heureusement pour Noah, son homologue Conchita Martinez est encore bien plus démunie sans ses trois meilleures joueuses: la championne de Roland-Garros Garbiñe Muguruza, 6e mondiale, blessée, et aussi Carla Suarez (23e) et Lara Arruabarrena (59e), qui font l'impasse. L'ancienne championne de Wimbledon n'est pas parvenue à rallumer la flamme de la grande époque où elle dominait la compétition avec Arantxa Sanchez (cinq titres entre 1991 et 1998).

Si la logique du classement est respectée, les Françaises devraient donc dominer Sara Sorribes (82e) et Silvia Soler (156e) et maintenir la France en division 1.

- Parmentier en simple -

Noah a créé une petite surprise en titularisant Pauline Parmentier (64e mondiale) au lieu d'Alizé Cornet (42e) en simple. Le capitaine ne lui a pas tenu rigueur de sa défaite contre Belinda Bencic dans le match décisif du premier tour contre la Suisse, en février à Genève, où il avait fait le même choix. Après le match d'ouverture en Kristina Mladenovic et Soler, c'est elle qui affrontera Sorribes.

Comme lors du quart de finale de Coupe Davis du début du mois entre la France et la Grande-Bretagne, les présents devront faire oublier les absents, dont on aura beaucoup plus parlé pendant l'avant-match. C'est d'abord le cas de Garcia qui a occupé les esprits.

Alors que la Lyonnaise s'était déclarée blessée la veille, le capitaine l'a quand même sélectionnée le 10 avril, suivant la ligne du nouveau président de la FFT Bernard Giudicelli, qui souhaite voir les meilleurs en équipe de France, quitte à exercer une certaine forme de contrainte.

Mais une visite du médecin fédéral a permis de confirmer dès le lendemain la réalité de son problème de nerf sciatique, éteignant en même temps la polémique. Noah a alors appelé Dodin qui, sans surprise, a refusé de venir, obligeant le capitaine à faire appel à Amandine Hesse, seulement 204e à la WTA, pour compléter son groupe.

- D'abord Mladenovic -

Le programme

Samedi (à partir de 14h00)

Kristina Mladenovic (FRA) - Silvia Soler (ESP)

Pauline Parmentier (FRA) - Sara Sorribes (ESP)

Dimanche (à partir de 12h00)

Kristina Mladenovic (FRA) - Sara Sorribes (ESP)

Pauline Parmentier (FRA) - Silvia Soler (ESP)

Alizé Cornet/Amandine Hesse (FRA)/Maria José Martinez/Olga Saez

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire