France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

F1 Brésil: Mercedes et Bottas en pointe

Vendredi 09 novembre 2018
F1 Brésil: Mercedes et Bottas en pointe
La Mercedes de Valtteri Bottas lors des essais du GP du Brésil sur le circuit d'Interlagos, le 9 novembre 2018 - NELSON ALMEIDA (AFP)

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a réalisé de peu le meilleur temps des deux premières séances d'essais libres du GP du Brésil vendredi sur le circuit d'Interlagos à Sao Paulo devant son équipier britannique Lewis Hamilton.

Au terme de la deuxième session, la plus rapide du jour, seuls 3/1000 ont séparé Bottas du pilote sacré quintuple champion du monde de Formule 1 il y a deux semaines au Mexique.

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), dauphin de Hamilton en 2017 et 2018, apparaît au 3e rang à 73/1000.

Mercedes va tenter de valider son cinquième titre consécutif des constructeurs ce week-end au Brésil, qui sera effectif si la Scuderia ne parvient pas à inscrire treize points de plus que les Flèches d'argent.

Bottas lui est en quête de son premier succès cette saison.

Le stoïque Finlandais avait obéi aux consignes de son équipe en laissant la première place à Hamilton en Russie fin septembre.

"Je ne sais pas si je lui ferais une faveur en lui donnant une victoire, et de toute manière, je ne pense pas qu'il en ait besoin", a toutefois souligné Hamilton, qui ne s'est imposé qu'à une seule reprise à Interlagos.

Le drapeau rouge a été brandi après seulement neuf minutes dans la deuxième séance car l'Allemand Nico Hülkenberg (Renault) est parti à la faute dans l'herbe à la sortie du dernier virage et a percuté le mur du côté droit, endommageant sérieusement sa monoplace.

Vettel est lui rentré au stand peu après, en se plaignant que quelque chose se baladait entre ses jambes dans son cockpit, sans doute un débris issu du crash de son compatriote.

- La pluie en perturbatrice ? -

"Je serais fier si c'était ce à quoi vous pensez, mais ce n'est pas le cas!", a plaisanté le quadruple champion du monde, qui a ensuite été contraint à un nouvel arrêt pour des vérifications supplémentaires.

Du côté de Red Bull, Max Verstappen a été le plus rapide de la première séance mais le prodige néerlandais a été victime d'une fuite d'huile, qui a retardé sa mise en action dans la deuxième.

Décidément pas verni en 2018, son équipier australien Daniel Ricciardo, 4e des deux sessions, a écopé de cinq places de pénalité sur la grille dimanche pour un changement de turbo, celui utilisé au Mexique ayant été endommagé lors de l'intervention des commissaires suite à son abandon.

Le Français Romain Grosjean (Haas) a montré de belles aptitudes en terminant 7e à deux reprises. Son écurie a annoncé à Sao Paulo le recrutement en tant que pilote d'essais de Pietro Fittipaldi, petit-fils du Brésilien Emerson Fittipaldi, double champion du monde en 1972 et 1974.

La pluie, qui a fait une apparition timide vendredi, a une chance sur deux de bouleverser la donne samedi pour les qualifications à partir de 18h00 (17h00 GMT) et dimanche pour la course dont le départ aura lieu à 18h10 (17h10 GMT).

Il faudra aussi surveiller la dégradation des pneus, qui a semblé bien prématurée en ce qui concerne les gommes tendres et super-tendres.

La question de ces pneumatiques jugés trop fragiles sera un des thèmes abordés vendredi soir lors de la réunion de la GPDA, l'association des pilotes de F1.

Enfin, la Formule 1 a officiellement prolongé vendredi son engagement entamé en 2017 avec le champagne Carbon, après le bref intermède d'un mousseux californien et le long règne du champagne Mumm.

Les trois pilotes terminant sur le podium continueront donc à se doucher avec des bulles tricolores au moins jusqu'à la fin de 2021.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire