En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Espagne: le Real engrange avant le clasico, le Barça inquiète

Samedi 15 avril 2017
Espagne: le Real engrange avant le clasico, le Barça inquiète
Le milieu du Real Madrid Isco (d) auteur d'un doublé face à Gijon, le 15 avril 2017 à Gijon - MIGUEL RIOPA (AFP)

Statu quo à une semaine du clasico: guidé par Isco, le Real Madrid a renversé Gijon (3-2) samedi pour conserver la tête du Championnat d'Espagne avant de recevoir Barcelone, qui a battu la Real Sociedad (3-2) grâce à Lionel Messi mais sans rassurer.

Trois points séparent toujours le leader merengue (1er, 75 pts, un match de moins) de son dauphin catalan (2e, 72 pts) avant une semaine décisive en Ligue des champions comme en Liga.

La 32e journée a néanmoins été compliquée pour le duo de tête, qui a été sauvé par les fulgurances d'Isco, auteur d'un doublé (17e, 90e) à Gijon, et de Messi, double buteur (17e, 37e) au Camp Nou.

D'ailleurs, Real et Barça affichent des dynamiques opposées: si le Real de Zinédine Zidane recevra en position de force le Bayern Munich mardi en quart retour de C1 (aller: succès 2-1), l'équipe de Luis Enrique a encore affiché d'inquiétantes lacunes défensives samedi avant de viser une improbable "remontada" contre la Juventus Turin mercredi (aller: défaite 3-0).

De son côté, l'Atletico Madrid a consolidé sa troisième place (65 pts) en dominant 3-0 la lanterne rouge Osasuna grâce à Yannick Carrasco (30e, 47e) et Filipe Luis (61e). A noter que le gardien italien d'Osasuna Salvatore Sirigu a arrêté deux penalties (89e, 90e+1) et que l'attaquant français Antoine Griezmann, ménagé, n'est pas entré en jeu côté Atletico.

A six journées du terme, tout reste ouvert en tête du Championnat, où le Real tient fermement le cap en vue du titre de champion. Et cela fait désormais 54 rencontres officielles d'affilée que l'équipe de Zidane marque au moins un but, une sacrée garantie!

- Isco insaisissable -

Au stade El Molinon de Gijon, l'entraîneur français avait pris des risques en laissant à Madrid les trois membres du trio offensif "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo) et en bouleversant son onze de départ. Et les choses ont été compliquées pour le Real, mené deux fois au score.

Intenable et insaisissable, Isco a néanmoins fait la différence d'une frappe enroulée en pleine lucarne (17e) puis d'un tir rasant au ras du poteau pour arracher la victoire (90e). Alvaro Morata a aussi marqué pour le Real (59e), alors que Gijon avait pris l'avantage par Duje Cop (14e) puis Mikel Vesga (50e).

"Isco a fait un grand match, c'est mérité", s'est réjoui Zidane. "C'est un footballeur qui me plaît beaucoup et il est à sa place au Real."

Une belle récompense pour l'international espagnol (24 ans), qui manque de temps de jeu au Real et a fait monter la température avant le clasico en démentant récemment les rumeurs d'un possible transfert au Barça.

Le clasico, justement, ne se présente pas très bien pour les Catalans, encore très fébriles samedi à domicile contre la Real Sociedad.

- Le Barça reste en vie -

Pour préserver le Barça, il a fallu plusieurs sauvetages in extremis, comme ceux de Gerard Piqué (3e) et Marc-André ter Stegen (12e) devant Mikel Oyarzabal.

Il a aussi fallu un Messi très efficace: l'actuel meilleur buteur de Liga a inscrit ses 28e et 29e buts cette saison d'une puissante frappe à 20 m (17e), puis d'une reprise chanceuse face au but vide (37e).

Le quintuple Ballon d'Or argentin, qui compte désormais 498 buts toutes compétitions confondues sous le maillot barcelonais, a aussi délivré une passe décisive à Paco Alcacer (44e).

Mais la Real Sociedad s'est bien battue: elle a marqué sur un but contre son camp de Samuel Umtiti (42e) et une reprise de Xabi Prieto (45e+1), avant de dominer sans succès en seconde période.

C'est le genre de fébrilité qui se paiera cher mercredi contre la Juventus Turin ou dimanche prochain face au Real, et le Barça le sait: l'équipe catalane jouera sa saison à quitte ou double la semaine prochaine.

"Avant d'affronter la Juve, nous restons en vie dans toutes les compétitions et nous allons nous battre jusqu'au bout", a prévenu Luis Enrique.

Résultats de la 32e journée du Championnat d'Espagne de football:

vendredi

Athletic Bilbao - Las Palmas 5 - 1

samedi

Deportivo La Corogne - Malaga 2 - 0

Sporting Gijón - Real Madrid 2 - 3

Atlético Madrid - Osasuna 3 - 0

FC Barcelone - Real Sociedad 3 - 2

dimanche

(10h00 GMT) Leganés - Espanyol Barcelone

(14h15 GMT) Valence CF - FC Séville

(16h30 GMT) Betis Séville - Eibar

(18h45 GMT) Grenade - Celta Vigo

lundi

(18h45 GMT) Alavés - Villarreal

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3