France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Dopage: un marathonien kényan suspendu quatre ans

Mercredi 10 octobre 2018
Dopage: un marathonien kényan suspendu quatre ans
Le Kenyan Samuel Kalalei vainqueur du Marathon d'Athènes, le 12 novembre 2017 - LOUISA GOULIAMAKI (AFP/Archives)

Le marathonien kényan Samuel Kalalei a été suspendu pour quatre ans suite à un contrôle positif à l'EPO, a annoncé mercredi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).

Samuel Kalalei, âgé de 23 ans, a été testé positif à l'EPO à l'issue du marathon de Rotterdam (Pays-Bas) en avril dernier, qu'il avait terminé à la 7e place en 2h 10 min 44 sec, son record personnel.

Kalalei, vainqueur du marathon d'Athènes en novembre 2017, était déjà suspendu provisoirement depuis le 4 juin et la notification de son contrôle positif.

De nombreux athlètes kényans ont été suspendus pour dopage ces dernières années, notamment la championne olympique de marathon de Rio-2016 Jemima Sumgong.

Le pays d'Afrique de l'est fait face à un "problème grave" de dopage, a estimé en septembre dans un rapport l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui a toutefois conclu qu'il n'existait aucune preuve de l'existence d'un dopage "institutionnalisé" au Kenya.

L'AIU, organe indépendant chargé des questions d'intégrité et de dopage en athlétisme, a été mis en place en avril 2017 à la suite des scandales de dopage et de corruption ayant touché l'athlétisme mondial.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire