En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Dopage: Le TAS lève la suspension de l'Ukrainienne Abramova, positive au meldonium

Mercredi 19 avril 2017
Dopage: Le TAS lève la suspension de l'Ukrainienne Abramova, positive au meldonium
Olga Abramova, ici à droite, à Hochfilzen en Autriche, lors de la Coupe du monde de biathlon le 13 décembre 2015. - JOE KLAMAR (AFP/Archives)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a levé mercredi la suspension d'un an infligée en novembre 2016 à la biathlète ukrainienne Olga Abramova, contrôlée positive au meldonium, un produit inscrit depuis le 1er janvier 2016 sur la liste des produits dopants par l'Agence mondiale antidopage (AMA).

L'Ukrainienne âgée de 28 ans avait été contrôlée positive à l'issue d'un test pratiqué en Coupe du monde le 10 janvier 2016 mais assurait qu'elle avait pris ce produit en décembre 2015, ignorant que des traces pouvaient rester visibles dans son corps aussi longtemps.

Selon le TAS, qui siège à Lausanne, la biathlète n'a commis "ni faute ni négligence" car elle "ne pouvait pas savoir que le produit pouvait encore être détecté dans son sang après le 1er janvier 2016".

De ce fait, le TAS a levé sa suspension mais, conformément au règlement de l'AMA, a annulé ses résultats obtenus entre le 10 janvier et le 3 février 2016, date du résultat du contrôle positif et du début de sa suspension.

Des dizaines de sportifs, en majorité des Russes, ont été contrôlés positifs au meldonium en 2016. La plupart d'entre eux ont vu leur suspension provisoire levée, car des doutes sont apparus sur le temps nécessaire à l'élimination du produit par le corps, à l'exception notable de la joueuse de tennis Maria Sharapova, qui a avoué et écopé d'une suspension de deux ans.

Sharapova va reprendre la compétition le 26 avril lors du tournoi de Stuttgart, bénéficiant d'une invitation qui divise le circuit.

Sa suspension avait été réduite en octobre à 15 mois par le TAS, qui avait reconnu qu'elle n'avait pas eu l'intention de tricher.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire