En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Dopage: l'IAAF accepte 9 nouveaux athlètes russes sous drapeau neutre pour 2018

Jeudi 12 avril 2018
Dopage: l'IAAF accepte 9 nouveaux athlètes russes sous drapeau neutre pour 2018
L'athlète russe "neutre" Sergey Shubenkov a disputé le 110 m haies des Mondiaux de Londres, le 6 août 2017 - Jewel SAMAD (AFP/Archives)

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), qui a banni la Russie depuis le scandale de dopage et de corruption dans ce sport en 2015, a annoncé jeudi avoir autorisé neuf nouveaux athlètes russes à participer à des compétitions sous drapeau neutre en 2018.

Parmi ces neuf athlètes, figure le champion du monde 2015 du 110 m haies, Sergey Shubenkov, qui avait déjà obtenu le feu vert de l'IAAF en 2017, une spécialiste du 400 m, Kseniya Aksyonova, ainsi que sept marcheurs et marcheuses, dont certains avaient aussi obtenu le sésame l'année précédente.

Ce mécanisme de sélection d'athlètes considérés irréprochables par un panel antidopage avait déjà été mis en oeuvre aux Jeux olympiques de Rio en 2016, ainsi qu'aux Mondiaux d'athlétisme à Londres en 2017 et à la saison en salle en 2018.

Cette année, avec les neuf nouveaux noms annoncés jeudi, la liste compte désormais 30 athlètes. Certains ont pu concourir aux Mondiaux en salle à Birmingham, comme Maria Lasitskene et Danil Lysenko, victorieux du saut en hauteur chez les dames et chez les messieurs.

Trente athlètes ont aussi été refusés par le panel cette année, a indiqué l'IAAF, qui dit avoir reçu 140 demandes depuis décembre 2017.

L'IAAF a reconduit la suspension de la Russie le 6 mars dernier. L'instance de l'athlétisme avait été touchée au coeur par le scandale, son ancien patron Lamine Diack (1999-2015) étant soupçonné d'avoir été corrompu pour freiner des procédures disciplinaires contre des athlètes russes dopés. Lamine Diack a été mis en examen pour corruption en France, qu'il a interdiction de quitter.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire