En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Cyclisme sur piste: Ermenault pour une médaille aux Mondiaux, les sprinteurs déjà sortis

Vendredi 14 avril 2017
Cyclisme sur piste: Ermenault pour une médaille aux Mondiaux, les sprinteurs déjà sortis
Le Français Corentin Ermenault lors de la poursuite individuelle aux Championnats d'Europe de cyclisme sur piste, le 22 octobre 2016 à Saint-Quentin-en-Yvelines - PHILIPPE LOPEZ (AFP/Archives)

Corentin Ermenault, champion d'Europe de poursuite individuelle, s'est donné le droit d'espérer une médaille de bronze dans le tournoi des championnats du monde de cyclisme sur piste, vendredi à Hong Kong.

En revanche, les sprinteurs Sébastien Vigier et François Pervis ont été sortis dès les huitièmes de finale du tournoi de vitesse individuelle, le pire résultat de ces dernières années pour l'école française.

En poursuite, Ermenault s'est surpassé dans un tournoi de très haut niveau pour réaliser le quatrième temps des qualifications, dans le temps de 4 min 17 sec 543.

Pour la médaille de bronze, le Picard (21 ans) affrontera en soirée le très jeune Australien Kelland O'Brien (18 ans), crédité du temps de 4 min 15 sec 794 sur les 4 kilomètres départ arrêté.

Les qualifications ont été dominées par un autre Australien, Jordan Kerby (24 ans), chronométré en 4 min 12 sec 172. Soit la troisième performance de l'histoire derrière son compatriote Jack Bobridge, détenteur du record du monde (4 min 10 sec 534) et le Britannique Chris Boardman.

En finale, Kerby affrontera le tenant du titre mondial, l'Italien Filippo Ganna (20 ans), qui a bouclé la distance en 4 min 14 sec 647.

Moins heureux qu'Ermenault, Sébastien Vigier et François Pervis ont été sortis de leur tournoi en huitièmes de finale, sans possibilité de repêchage.

Vigier, coureur de grand avenir, a été crédité du troisième temps des qualifications sur le 200 m lancé (9 sec 753) avant de payer en match son manque d'expérience. Le Francilien, qui est âgé de 19 ans, s'est incliné d'extrême justesse face au Néo-Zélandais Ed Dawkins, médaillé d'or mercredi en vitesse par équipes.

Pervis, au lendemain de sa déception dans le tournoi de keirin (déclassé avant la finale), n'a réussi que le 13e temps (9 sec 948). En 16e de finale, il a dominé le Tchèque Pavel Kelemen, à l'origine de son déclassement dans le keirin.

Mais, en huitième, le Mayennais, champion du monde de vitesse individuelle en 2014, a été nettement battu par le Néo-Zélandais Ethan Mitchell, lui aussi titré en vitesse par équipes.

Ce bilan, en forme de zéro pointé dans le tournoi majeur des Mondiaux sur piste, est une nouveauté. Même lors des Mondiaux 2016 à Londres largement ratés, la France avait placé un coureur (Grégory Baugé) en quart de finale de la vitesse individuelle.

Depuis 1996, la France a enlevé à onze reprises (dont cinq sur les neuf dernières éditions) le titre mondial le plus prestigieux de la piste: Florian Rousseau (3), Laurent Gané (2), Arnaud Tournant (1), Grégory Baugé (4) et François Pervis (1).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire