En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Coupe des Confédérations: Allemagne et Portugal s'évitent en groupes

Samedi 26 novembre 2016
Coupe des Confédérations: Allemagne et Portugal s'évitent en groupes
Tirage au sort de la Coupe des Confédérations 2017, le 26 novembre 2016 à Kazan en Russie - Alexander NEMENOV (AFP)

L'Allemagne, championne du monde en titre, sera dans le groupe B (avec Chili, Australie et le vainqueur de la CAN-2017) tandis que le Portugal, champion d'Europe, sera dans le groupe A (avec Russie, Mexique et Nouvelle-Zélande) selon le tirage de la Coupe des Confédérations (17 juin-2 juillet) en Russie effectué samedi à Kazan.

Les matches auront lieu à Kazan, Moscou, Saint-Pétersbourg et Sotchi. Ce tournoi est considéré comme une mini-répétition du Mondial qui sera organisé en Russie en 2018.

Pour que les Allemands et les Portugais s'affrontent ensuite en demi-finale, il faudrait qu'ils ne terminent pas tous deux premiers ou tous deux deuxièmes de leur groupe.

A 202 jours du coup d'envoi de la Coupe des Confédérations, le pays hôte est confronté à de multiples défis entre les stades en retard, la corruption qui gangrène les préparatifs et la déliquescence de la sélection russe, 55e au classement Fifa, coincée entre Israël et l'Arabie Saoudite.

Saint-Pétersbourg, pelouse qui doit accueillir la finale de la Coupe des Confédérations le 2 juillet, est le symbole des accrocs dans les préparatifs de la Coupe du monde, qui aura lieu dans 564 jours.

Le système rétractable faisait figure de belle innovation technologique, mais "le terrain se rétracte de manière instable. Il doit être renforcé", a reconnu le vice-Premier ministre Vitali Moutko, en promettant que des "solutions techniques" allaient être trouvées. "C'est une histoire très triste. Les constructeurs ont promis de tout corriger avant la fin de l'année", a commenté le président russe Vladimir Poutine.

La semaine dernière, l'ancien vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg, Marat Oganesyan, a aussi été arrêté pour fraude dans une affaire impliquant la société censée fournir le stade en panneau de résultats.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire