En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Coupe de la Ligue: Monaco met fin au rêve de Sochaux

Mardi 10 janvier 2017
Coupe de la Ligue: Monaco met fin au rêve de Sochaux
La joie des Monégasques après avoir éliminé Sochaux en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, le 10 janvier 2017 au stade Bonal - SEBASTIEN BOZON (AFP)

Monaco l'a échappé belle! Les Monégasques, deuxièmes de Ligue 1, se sont tirés mardi in extremis du piège de Sochaux, pensionnaire de L2, en se qualifiant aux tirs au but (1-1, 4-3 aux t.a.b.) en demi-finales de la Coupe de la Ligue.

Cette fois-ci, le gardien sochalien Christopher Dilo n'a pas réussi à obtenir la qualification lors de la séance fatidique comme il avait pu le faire au premier tour contre le Gazélec Ajaccio, en 8e de finale face à Dijon ou Marseille en quart de finale.

Il a bien repoussé la tentative de Guido Carillo qui pouvait qualifier les Monégasques mais Moussa Sao a envoyé ensuite son tir dans la tribune, laissant filer l'ASM vers le dernier carré.

Auparavant, Danijel Subasic s'était interposé devant Marco Ilaimaharitra alors que Joao Moutinho avaient arraché l'égalisation à la 83e minute en reprenant de volée un tir de Falcao repoussé par Dilo.

Les Sochaliens, 5e de Ligue 2, ont pourtant cru longtemps pouvoir réaliser un nouvel exploit.

Meilleur buteur des Lionceaux avec neuf buts cette saison en L2, Faneva Andriatsima avait donné l'avantage au FCSM dès la 15e minute.

Il a trompé Subasic d'un tir croisé du pied gauche heurtant l'intérieur du poteau après un service de Goran Karanovic à la conclusion d'une contre-attaque bien menée (15).

Par la suite, ils ont justifié leur statut de meilleure défense de L2 et du coup, Monaco, même avec une large possession du ballon, a peiné à imposer son jeu, handicapé, en outre dans son jeu technique, par l'état du terrain, rendu très gras après les chutes de neige de la nuit précédente et déblayé dans la matinée.

- des remplacements efficaces -

Les Monégasques ont longtemps dominé sans réussite s'exposant, en outre, aux contres terribles des locaux. Subasic évitait même à l'ASM de concéder un second but devant Goran Karanovic, juste avant la pause (45+1).

Les changements opérés à la mi-temps par Leonardo Jardim ont eu un effet positif sur la seconde période avec notamment les entrées en jeu de Djibril Sidibé au poste d'arrière gauche, de Bernardo Silva en milieu droit puis de Falcao en attaque dans le dernier quart d'heure.

Si Carillo a manqué d'égaliser en première période sur une reprise de la tête détournée par Dilo (18) ou encore sur un tir de Valère Germain passant de très peu à côté (43), ils ont été bien plus pressants après la mi-temps.

Dilo était heureux sur une reprise de la tête de Silva (50) alors que Ibrahima Konaté reprenait de justesse ce même Silva à la conclusion d'une contre-attaque monéqasque (66).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire