En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Coupe d'Europe: "une dynamique unique" au Racing estime Donnacha Ryan

Vendredi 11 mai 2018
Coupe d'Europe: "une dynamique unique" au Racing estime Donnacha Ryan
Le 2e ligne irlandais du Racing 92 Donnacha Tyan (g) essaie de stopper le demi de mêlée du Munster Conor Murray en Coupe d'Europe à Nanterre le 14 janvier 2018 - CHRISTOPHE SIMON (AFP/Archives)

La "dynamique unique" du Racing 92, finaliste samedi de la Coupe d'Europe face au Leinster, tient aussi au "mélange des cultures" au sein de son effectif, a estimé vendredi le deuxième ligne irlandais Donnacha Ryan.

L'ex-international irlandais (34 ans, 47 sélections), arrivé à l'été 2017 dans les Hauts-de-Seine, forme un attelage redoutable avec Leone Nakarawa, spécialiste des passes après contact, mais regrette de ne pas avoir "des bras de pieuvre" pour imiter son partenaire fidjien.

Q: Vous terminez votre première saison en France après avoir fait toute votre carrière au Munster. Que vous a apporté cette première expérience hors de votre province?

R: "J'ai découvert, et c'est très bien ainsi, qu'il y avait toujours une autre manière de faire les choses. En particulier au niveau de la touche: Laurent (Travers, l'entraîneur des avants) et Yannick (Nyanga, le capitaine de touche) voient les choses complètement différemment et j'apprends d'eux. Nous avons une belle synergie à travailler les uns autour des autres. Chaque jour est comme un jour d'école et j'ai réalisé qu'avoir ce mélange des cultures au sein du groupe amenait une dynamique très différente de ce que j'avais connu auparavant, c'est vraiment unique. Tous les jours, j'essaye d'être meilleur sur la pelouse et d'impressionner les gars autour de moi. En deuxième ligne, on doit rarement briller, sauf Leone (Nakarawa), il faut lui laisser cette partie-là. S'il y a quelque chose que cette équipe arrive à faire, c'est d'aller chercher des résultats dans les 20 dernières minutes. Si on est dans cet état d'esprit demain, je pense qu'on sera dans une bonne situation.

Q: Et vous, qu'avez-vous apporté à cet effectif?

R: "Assurément, ma capacité à jouer au pied et à faire des passes après contact (rires). Non, principalement, mes plaquages et mes ballons portés, des choses pas très sexy. Mais je sais qu'un autre joueur peut faire la même chose et c'est appréciable d'avoir ce défi chaque jour au travail. Je suppose que j'apporte une vision, une perspective différentes, du moins c'est ce que j'essaye de faire. Malheureusement, je laisse les passes après contact à Leone (rires).

Q: Dites-nous en plus sur votre relation avec Nakarawa, qui a réalisé 20 passes au contact cette saison, soit 8 de plus que n'importe quel autre joueur engagé dans la compétition?

R: "Il va vous saluer chaque matin par un gros câlin, ce qui est assez inhabituel mais absolument fantastique. Il va vous donner le sourire. Tu vois ce genre de mecs super talentueux, tu te demandes quelle est leur éthique de travail et ensuite tu les vois s'entraîner tellement dur. Malheureusement, je n'ai pas des bras de pieuvre donc je n'arrive pas à faire des passes après contact comme lui. Des fois, il aime bien venir en salle de musculation torse nu, avec sa médaille olympique autour du cou (obtenue avec l'équipe de Fidji à VII à Rio en 2016, NDLR) mais en fait, c'est un type adorable. Il vous donne envie de jouer à ses côtés, il est très positif, il cherche toujours à tenter un nouveau truc. Il ne ressemble pas aux deuxième ligne que j'ai connus mais j'en profite beaucoup."

Propos recueillis en conférence de presse

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire