France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ballon d'Or: dernière fenêtre pour briller

Lundi 05 novembre 2018
Ballon d'Or: dernière fenêtre pour briller
Le milieu croate Luka Modric avec le Real Madrid, lors d'un match de Liga contre le Real Valladolid à Santiago-Bernabeu, le 3 novembre 2018 - JAVIER SORIANO (AFP/Archives)

Le scrutin sera clos vendredi pour le Ballon d'Or, décerné le 3 décembre. Les candidats les plus cités Luka Modric, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann n'ont donc plus qu'un match de Ligue des champions pour se distinguer auprès des 200 journalistes votants.

Revue des forces en présence.

. Modric, encore favori ?

Avantage: en début de saison, le milieu croate Luka Modric partait avec une réelle avance sur ses concurrents, fort de son titre en Ligue des champions avec le Real Madrid et de son rôle prépondérant pour hisser la Croatie jusqu'en finale de la Coupe du monde. Ses performances de la saison dernière lui ont d'ailleurs déjà valu les titres de meilleur joueur UEFA et Fifa, et cette dernière l'a décrit comme le meneur de jeu qui "a fait la plus forte impression" à la Coupe du monde.

Inconvénient: Modric, 33 ans, paye son début de saison raté avec le Real Madrid, à l'instar de ses coéquipiers en club. Et mercredi, il ne joue que contre la modeste équipe tchèque de Viktoria Plzen en C1, ce qui ne lui donnera pas une grande exposition.

. Mbappé, trop tôt ?

Avantage: à seulement 19 ans, Kylian Mbappé a été la révélation du Mondial et il enchaîne les records de précocité. Alors pourquoi ne pas devenir le plus jeune Ballon d'Or de l'histoire ? L'attaquant a remporté la Coupe du monde avec les Bleus, les a sauvés d'une défaite humiliante contre l'Islande en amical en octobre (2-2) et se montre semaine après semaine de plus en plus indispensable au PSG.

Inconvénient: "S'il ne gagne pas le Ballon d'Or cette année, il gagnera dans les années à venir, sans problème", assure l'entraîneur de Naples et ancien du PSG Carlo Ancelotti, interrogé sur TF1. Son jeune âge pourrait pousser les votants à temporiser et attendre plus encore de sa part dans les grands rendez-vous, notamment en Ligue des champions où le PSG a bien du mal à briller. S'il est étincelant mardi à Naples, le débat Mbappé-Ballon d'Or sera toutefois forcément relancé. Avec le risque de dispersion des voix entre les candidats français.

. Griezmann en "rêve"

Avantage: à 27 ans, Griezmann est un cadre incontesté de son club de l'Atlético Madrid et de l'équipe de France, à l'image de son récent doublé contre l'Allemagne (2-1, en Ligue des nations). La saison passée a été la plus belle de sa carrière avec un titre en Ligue Europa et le sacre mondial avec les Bleus. L'attaquant français "n'a pas peur de le dire", le Ballon d'Or, il en "rêve", comme il vient de le répéter sur ESPN.

Inconvénient: la Ligue Europa remportée avec l'Atlético reste une compétition beaucoup moins prestigieuse que la Ligue des champions. En C1, il sort d'une déroute 4-0 sur la pelouse du Borussia Dortmund et attend impatiemment le match retour mardi pour prendre sa revanche, et faire basculer les votes. Avec, comme pour Mbappé, la crainte que les votants hésitent entre les différents champions du monde français.

. Varane et les autres

Le défenseur central français Raphaël Varane est soutenu par le président de sa fédération Noël Le Graët et par l'ancienne vedette des Bleus et ex-patron de l'UEFA Michel Platini. A 25 ans, son palmarès est incontestable, comme en témoigne sa saison dernière: Ligue des champions avec le Real et Coupe du monde avec l'équipe de France. Principales difficultés, son poste de défenseur est beaucoup moins exposé médiatiquement et il vient de se blesser aux adducteurs.

Et lui aussi est en concurrence avec les autres Bleus. "Je pense qu'il n'y aura pas de souci entre nous. Ce ne serait pas cohérent de s'embrouiller pour le Ballon d'Or", prévient-il ce mardi dans les colonnes de France Football. "Si un Français le gagne, on sera heureux, quel qu'il soit".

De son côté, le tenant du titre Cristiano Ronaldo, déjà sacré à cinq reprises, pense toujours "mériter le Ballon d'Or cette année". Mais son Portugal a déçu à la Coupe du monde et l'attaquant est plombé par une accusation de viol aux Etats-Unis.

L'Egyptien Mohamed Salah, redoutable avec Liverpool, n'était pas complètement remis de sa blessure à l'épaule à la Coupe du monde et n'a pas pu éviter la déroute des Pharaons en Russie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu